samedi 24 août 2019

Golfe-Juan : les eaux usées de Sa Majesté saoudienne polluent la plage

 
 



C’est une chose étrange que les réflexes – pavloviens diront certains. Un mot, une image… et hop ! c’est comme si l’on appuyait sur un bouton. Surgissent aussitôt un nom, une phrase, un bout de chanson…

Faisons l’essai. Si je vous dis « Mirandole », que se passe-t-il ?

Il se passe « Pic de la Mirandole » (je sais, c’est une question de génération, mais oublions ce détail). Jean Pic de la Mirandole exactement, comte de la Concordia, humaniste qui éclaira la Renaissance de son génie et passa à la postérité comme « celui qui savait tout ».
Pour oser une comparaison osée, et les adorateurs de sainte Greta me pardonneront, je ne sais pas si Jean était diagnostiqué Asperger, mais il était paraît doté d’une mémoire prodigieuse.
Latiniste et helléniste plus que distingué dès sa toute petite enfance, il entama des études approfondies de droit canonique à l’âge de 14 ans et n’en a que 22 lorsqu’il entreprend la rédaction de ses 900 conclusions philosophiques, cabalistiques et théologiques.
Ce qui sous-entend qu’il en avait déjà digéré la matière…

Mais les temps changent et les Mirandole avec.
La Mirandole, aujourd’hui, est une plage prisée de notre Côte d’Azur, un bout de Golfe-Juan, une portion de cette Riviera vendue aux grosses fortunes de la planète.
Ainsi les baigneurs qui se rendent à La Mirandole lézardent-ils au soleil sous le regard attentif des gardes du corps de la famille royale d’Arabie saoudite.
Jumelles en or massif rivées sur le nez, caméras serties de diamants, créatures dansant dans leurs voiles arachnéens derrière les moucharabieh…
Ah, ce rêve des mille et une nuits !
Sauf que ça pue.
Ça pue grave, même, au point qu’on a dû interdire durant trois jours la plage aux manants.
C’est que l’abondance des popos de tous ces augustes derrières, leurs bains aux effluves envoûtants et les eaux usées de leurs vaisselles bien grasses ont pollué les eaux de la Mirandole.
« La propriété possède une microstation de relevage qui, au vu de l’importante fréquentation de la propriété ces derniers jours, n’a pas tenu le choc. Le trop-plein s’est donc déversé dans le vallon », explique à Var Matin Michelle Salucki, maire de la commune.
Que le contribuable toutefois se rassure : « La station est à l’arrêt. La villa n’accueille plus d’occupant. Une veille est assurée afin que nous vérifiions que rien ne se déverse dans la mer », rassure Madame le maire, ajoutant : « Nous sommes dans le cadre du privé, ce sera à la charge des propriétaires d’assumer les travaux. Nous sommes bien évidemment en lien avec l’entreprise qui s’en chargera. »
Toutes choses qui ne devraient pas trop grever le budget de ces princes du désert.
Bien que le pire ne soit pas toujours sûr, le contribuable n’est toutefois pas tranquille.
Il se souvient en effet des concessions faites par les autorités aux rois du pétrole à l’été 2015.
Au prétexte que le monarque saoudien, Sa Majesté Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, venait se faire bronzer le nombril dans son château de l’Horizon, le préfet maritime avait interdit la plage de la Mirandole au public ainsi que toute navigation en mer dans une bande littorale de 300 mètres au droit de la propriété.
Quant aux badauds qui auraient voulu emprunter le sentier des douaniers, ils en étaient également empêchés par des policiers en faction.
Et payés par qui, les policiers, je vous le demande ?
Détail en passant : pour ses petites vacances privées sur la côte, le monarque était alors « accompagné d’un millier de Saoudiens, dont 700 pour sa suite », disait la presse locale.
De quoi salement engorger la station d’épuration !

Jean Pic de la Mirandole mourut en 1494.
Quel « jour sombre que celui où s’éteignit la lumière de la Mirandole » , écrivit alors son ami Ficin.

 A Golfe-Juan, c’est tout l’inverse : quand s’éteint la lumière du château saoudien, c’est la côte qui respire…

Marie Delarue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.