vendredi 27 juin 2014

Joie populaire = 74 interpellations.

27 juin 2014

Des policiers ont eu affaire à quelques heurts tard dans la nuit sur la Canebière, à Marseille.
Le Figaro
 
Des dizaines de supporters algériens ont jeté des projectiles à plusieurs reprises sur des CRS qui stationnaient au milieu de la place, de l'Etoile lesquels ont riposté en les poursuivant sur plusieurs dizaines de mètres et en faisant usage de gaz lacrymogène.
 
À Lyon, la foule s'est rassemblée sur une place du quartier populaire de la Guillotière au centre-ville, où un feu d'artifice était improvisé, avant de se déplacer vers la place Bellecour de l'autre côté du Rhône au milieu des klaxons, des cris de joie, des drapeaux et des pétards.
 Gaz lacrymogènes et lance à eau ont permis de contenir la foule dans un certain périmètre et lui interdire l'accès aux artères commerçantes de la presqu'île, que survolait un hélicoptère.
Des supporters se sont rassemblés aussi en banlieue à Vaulx-en-Velin et à Saint-Priest, où les forces de l'ordre ont procédé aussi à des tirs de gaz lacrymogène en réplique à des jets de projectiles.
 Une quinzaine de véhicules ont été incendiés sur l'agglomération.
Une vingtaine de véhicules ont été brûlés et 22 personnes interpellées dans le département du Nord.

 11 personnes ont été interpellées à Lille pour des vols avec effraction et violence, et 11 à Roubaix pour des attroupements et des dégradations de mobilier urbain.
Quelques vitrines de magasins ont été dégradées à Roubaix, dans l'agglomération lilloise.
 Par ailleurs, 28 départs de feu de voitures ont été recensés, dont douze à Roubaix, sept à Maubeuge, deux à Valenciennes, quatre à Lille et à Tourcoing.
À Marseille, deux motards de la police ont été pris à partie et caillassés.
 Les forces de l'ordre ont alors chargé pour disperser la foule, usant de gaz lacrymogène.
Au total, 74 personnes ont été interpellées en marge des célébrations dans toute la France.

Vivement le match France-Algérie.

Michel Janva

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.