Translate

jeudi 10 juin 2021

Evènement « arrangé »


 

 par | 10 Juin 2021 |

Vous vous souvenez de l’histoire de l’auto-stop ?

Nous sommes en pleine campagne électorale pour la présidentielle de 2015.

Le problème d’Edouard Balladur premier ministre de l’époque c’est son manque de capacité à « faire peuple ». Alors qu’il se faisait passer pour le pire des aristo et snobinard par les Guignols de l’info de l’époque, Chirac, lui, semblait fort sympathique et beaucoup plus proche du peuple.

Il fallait donc combler le déficit d’image qu’avait Edouard Balladur.

Il fallait qu’il fasse peuple.

Il fallait qu’il fasse simple.

« Edouard Balladur fait de l’auto-stop. Le 25 mars 1995, le Premier ministre, alors en pleine campagne présidentielle et dont l’hélicoptère est, paraît-il, tombé en panne, monte dans la voiture d’une automobiliste qui passe là « par hasard » et l’emmène inaugurer un musée dans les Bouches-du-Rhône. Les Chiraquiens dénoncent un « coup de communication » de leur adversaire pour « faire peuple ». On apprendra plus tard que la providentielle conductrice n’est autre que la cousine de Georges Tron, un proche de Balladur ».

Georges Tron, oui, celui qui est actuellement en prison.

Ce qui est triste avec la réalité, c’est que la réalité est complotiste.

La politique aussi est complotiste.

Tous les neuneus qui hurlent au complotisme sont au mieux des naïfs, le plus souvent des idéologues qui tentent d’étouffer tout esprit critique ou toutes tentatives saines de doute.

Parfois, le complotisme ça arrive!

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Parisien.fr ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.