mardi 24 novembre 2015

L’humanité est en danger. La COP21 va nous sauver

                                                    
 
Le 24/11/2105
C’est François Hollande qui l’a dit.
   
Il paraît que l’humanité est en danger.
 C’est François Hollande qui l’a dit.
 Il nous dit que si les Chinois, les Américains et les Allemands continuent à brûler du charbon, du gaz ou du pétrole, ils vont produire tellement de dioxyde de carbone (CO2) que la chaleur que nous envoie le soleil restera bloquée sur la Terre par effet de serre, que les glaciers vont fondre, que la mer va monter, que les ports vont être noyés ; bref, que ce sera une catastrophe comme celle dont Noé et ses trois fils nous ont sauvés.
  Sauf si la COP21 est un succès.
À cela, François Hollande ajoute une autre menace, plus immédiate celle-là : si vous niez ce réchauffement, vous êtes coupables de négationnisme, comme un certain Faurisson, qui n’a pas vu les chambres à gaz, et si vous êtes fonctionnaire, vous serez purement et simplement viré avec pertes et fracas.
Il faut faire attention !
 Personnellement, j’ai du mal à admettre cette affaire de CO2.
 Mais j’ai de bonnes raisons, des explications : je n’ai pas, comme François Hollande, écouté seulement les écologistes qui raisonnent avec leurs tripes, et pour qui le retour à la diligence et à la marine à voile, au char à bœufs et au chauffage au bois sont des obligations, des urgences, non seulement économiques, mais surtout morales.
Par exemple, je suis un peu curieux de savoir comment la température des océans (70 % de la surface du globe) est mesurée avec la même précision, la même densité de thermomètres par km2 que sur terre et dans les zones habitées.
Et je ne parle pas de ce qui se passe au fond des mers, à plus de 10.000 m par endroits.

J’aimerais bien être certain que c’est le dioxyde de carbone qui produit le réchauffement planétaire, et que ce n’est pas, au contraire, le réchauffement des océans, dû au soleil, qui produit le CO2, de la même façon qu’un soda qui contient du CO2 produit ce gaz quand on le chauffe ou que les gaz contenus par l’eau du robinet s’échappent avant la vapeur quand on la fait bouillir.
Et puis, il paraît que le taux de CO2 atmosphérique est inférieur à 400 parties par million et que ce serait cette dose homéopathique qui agirait sur le climat. Je voudrais m’assurer que les statistiques produites par les soi-disant scientifiques du GIEC n’ont pas été, comme le sont souvent les statistiques, « améliorées » pour coïncider avec la fameuse courbe en crosse de hockey qui, à elle seule, prouverait que le réchauffement planétaire s’accélère formidablement.
Certains disent, en effet, qu’il manque beaucoup de chiffres pour obtenir un tel lissage, et que si l’on prenait les vrais, ce serait très différent.
 Bref, je ne suis pas certain que les belles courbes du GIEC soient bien sérieuses.
 Enfin, j’aimerais savoir pourquoi la prévision qui est faite par un ordinateur est considérée comme fiable sur une durée extrapolée sur cinquante ans.
 Je crains la divergence d’une simulation sur un tel laps de temps.
Je n’ignore pas que 1 % d’erreur (ce qui est de l’ordre de grandeur de l’incertitude sur les mesures) par an en produit 65 % au bout de cinquante ans.
 Pour conclure, il me semble que les Cassandre du réchauffement qui vont se rencontrer et se congratuler à la COP21 devraient inviter quelques « climato-sceptiques » à leurs réunions pour entendre un autre son de cloche que le glas que sonne François Hollande nuit et jour.
Ce serait un minimum d’honnêteté intellectuelle.
Enfin, de toute façon, les résolutions sur lesquelles ces braves gens vont se mettre d’accord ne voudront strictement rien dire : ils sont trop nombreux (200), ce seront des motions chèvre-chou ; ils diront que c’est terriblement contraignant, les écolos du monde entier vont boire un coup de vin pétillant, infect parce que produit avec les méthodes du XVIIIe siècle, ils le trouveront très bon, et puis on constatera dans dix ans qu’ils n’auront rien fait et la comédie va recommencer.

Kerry a d’ailleurs dit que rien de contraignant ne sortira de cette conférence !

On parie ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.