mardi 27 janvier 2015

Saint-Nazaire: Une policière frappée à la tête avec une barre de fer, l'agresseur est en fuite.

Frederic Brenon
Créé le 27.01.2015 à 10:40
Mis à jour le 27.01.2015 à 13:56
 
 
L'agression a eu lieu lundi soir à Montoir-de-Bretagne. Une policière de Saint-Nazaire souffre d'un traumatisme crânien.
 
L'agression a eu lieu lundi soir à Montoir-de-Bretagne. Une policière de Saint-Nazaire souffre d'un traumatisme crânien. - Elisa Riberry / 20 Minutes
 
FAITS DIVERS Une policière a été frappée au front à la suite d'un contrôle routier qui a mal tourné, lundi soir. L'agresseur est «activement recherché»...

Une policière de 33 ans a été transportée au centre hospitalier de Saint-Nazaire, dans la nuit de lundi à mardi, après avoir été frappée avec une barre de fer au niveau du front, rapporte la police nationale de Loire-Atlantique. .
L'agression s'est déroulée lundi, peu avant minuit, après un contrôle routier ayant mal tourné. Sollicité, à Saint-Nazaire, par une patrouille de police pour un contrôle d'alcoolémie, le conducteur d'un véhicule avec plateau a refusé d'obtempérer, puis tenté d'échapper aux forces de l'ordre, avant de s'immobiliser à hauteur d'un terrain privé à Montoir-de-Bretagne.

L'enfant qu'il transportait à ses côtés s'est alors réfugié dans une caravane.
 L'individu, lui, s'est emparé d'une barre de fer, avant de frapper l'un des deux agents de police qui tentaient de l'interpeller.

«Les collègues sont choqués»

Profitant de l'obscurité, l'homme est parvenu à prendre la fuite à pied.
Agé de 35 ans, déjà connu des services de polices, il est «activement recherché» depuis ce mardi matin.

La policière blessée a pu rentrer chez elle.
Victime d'un traumatisme crânien, elle fait l'objet de quatre jours d'interruption temporaire de travail (ITT).
«C'est une agression violente, inacceptable.

Elle a choqué les collègues qui ont tenu à exprimer leur solidarité.

On va tout faire pour retrouver l'agresseur», explique le commissaire Guy Milin, chef du district de Saint-Nazaire.

source

1 commentaire:

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.