mardi 16 avril 2019

Après les portiques éco-taxes, Vinci demande des compensations à l’Etat!

 

NDDL: Vinci réclame

L’aéroport de notre-dame des landes était une ânerie aussi bien économique, environnementale que démocratique.

Si l’on comprend bien que Nantes souhaite avoir son grand aéroport, il y a suffisamment infrastructures existantes dans notre pays pour absorber tous les avions à venir et futur.

Lyon, ou Bordeaux, Lille, sans oublier ceux de Paris, bref, il y a de quoi faire.
Comme pour les portails éco-taxes, les dirigeants font, ils font d’abord.
Ils font en faisant de la pédagogie ce qui veut dire en faisant avaler la pilule au lieu d’écouter tout simplement les gens!
Résultat face à l’opposition sur le terrain des gueux d’en bas, on finit par faire marche arrière, et l’on paye des indemnités car on n’avait pas pu s’empêcher de signer les gros contrats très vite.
Trop vite, car il faut faire toujours vite dans ces cas.
C’est une forme de la stratégie dite du « choc ».
On avance, on soumet l’autre à ses coups de boutoirs, les choses doivent aller plus vite qu’une éventuelle mobilisation.
C’est ainsi que l’on se retrouve encore dans cette situation où une entreprises privées demande des compensations, à savoir plusieurs centaines de millions d’euros…
« Candidat à la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), Vinci réclame “plusieurs centaines de millions d’euros” à l’Etat en guise de compensation à l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont il devait être le concessionnaire, a déclaré dimanche 14 avril la ministre des Transports.
Confirmant que l’Etat négocie avec le groupe de BTP une indemnité liée à l’abandon du projet de nouvel aéroport, Elisabeth Borne a déclaré sur France 3: “Nous ne sommes a priori pas d’accord sur les montants, mais on prendra nos responsabilités sur ce dossier”.

“Ils (Vinci, ndlr) ont parlé de quelques centaines de millions d’euros, tandis que nous parlons de quelques dizaines” de millions, a-t-elle précisé, avant d’ironiser: “Nous aurons une discussion passionnante”.

Ce qui est presque certain, c’est que VINCI voudra bien échanger ses compensations sur l’aéroport de NDDL avec ADP!!!

Ils sont gentils chez Vinci, ils veulent bien devenir propriétaires des bénéfices d’ADP.

Nous devrions les remercier… (second degré!!)

Charles SANNAT

Source Huffinghton Post ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.