lundi 2 juillet 2018

N° 18 – DOUCE France, cher pays de mon enfance, où les ventes d’armes sont interdites !


                                       
 
2 Juillet 2018

Paris (18e arrondissement) – Une mini-émeute s’est produite jeudi soir, autour du centre de pré-accueil des « migrants » clandestins, porte de la Chapelle.

« C’était extrêmement violent, extrêmement brutal ! », expliquent les militants associatifs et les malheureux riverains de ce quartier.

Après de premiers incidents, en début de soirée, en marge d’une distribution alimentaire devant le centre du Boulevard Ney, qui ont opposé plus d’une cinquantaine de clandestins Afghans contre Soudanais, à coups de bâtons et de barres de fer.

Profitant de la confusion, plus d’une centaine ont escaladé (c’est devenu la mode, l’escalade !) les grilles du centre afin de s’introduire dans la salle d’hébergement, dont les 400 places sont toutes occupées en permanence, mais bien insuffisantes pour faire face à l’arrivée quotidienne, dans la capitale, de plus de 75 migrants clandestins.

La bagarre s’est poursuivie, malgré l’intervention d’importantes forces de police, et le calme n’est revenu qu’après plusieurs heures de graves tensions.

Une vingtaine de blessés légers, parmi les clandestins, mais un jeune, frappé à coups de bâtons, a été conduit aux urgences et son pronostic vital est engagé.

Décidément ce 18e arrondissement, mais également les arrondissements du nord de la capitale, sont à éviter depuis quelques mois et cela n’est pas près de se terminer, puisque le « flux » n’est pas stoppé !



Nous vous avions tenu informé sur le meurtre sauvage de deux retraités, à Saint-Marcel-les-Sauzet, dans la Drôme.
Jeanne Long, 84 ans, et son ami, Paul Pastor, 67 ans, avaient été retrouvés sauvagement assassinés, sans doute à l’aide d’une hache.
Un suspect vient d’être mis en examen.
Il s’agit d’un SDF aperçu dans le village, mais il n’existe, pour le moment, aucune preuve formelle de son implication dans ces meurtres sordides.

En France, il vaut mieux se laisser voler, « fermer sa gueule » et « laisser faire ».
A Sisteron (05) – le 27 juin à 10 h 45, Mickaël M., 32 ans, artisan charpentier, surprend deux voleurs sortant de son atelier et emportant ses outils de travail (une tronçonneuse, un groupe électrogène et un taille-haie).

Les deux voleurs, abandonnant leur fourgon Citroën « Jumper », stationné devant l’atelier, prennent la fuite en courant.
Mickaël se lance courageusement à leur poursuite, armé d’un simple bâton.
Le premier finira à l’hôpital de Sisteron avec plusieurs fractures et une ITT de 45 jours (Encore faudrait-il qu’il travaille !).
Le second, arrêté par les gendarmes, sortira libre immédiatement.

Il s’agit de deux individus issus de la communauté des gens du voyage, originaires l’un de Pierrelatte (26), le second de Puy-Sainte-Réparade (13), installés sur la commune toute proche de Peipin.

Mickaël, qui n’a fait que défendre son bien, a été déféré au parquet de Digne-les-Bains et mis en examen, sous contrôle judiciaire.

Allez comprendre ?


Bordeaux (Gironde) – Un appel à témoins a été lancé, ce mercredi 27 juin, concernant un prédateur sexuel, âgé de 20 à 25 ans, de type caucasien, mince, yeux clairs, qui a agressé au moins quatre femmes.

Il est activement recherché dans la région « Nouvelle-Aquitaine ».

Son mode opératoire : circulant à bord d’une berline de couleur foncée et prétextant « chercher son chemin » il aborde les femmes et tente de les faire monter dans sa voiture pour leur proposer des relations sexuelles.


Aix-en-Provence (13) – Trois jeunes femmes ont été agressées sexuellement, dans le quartier de Bellegarde, et une quatrième violée dans son domicile.

Elles ont pu décrire leur agresseur, un jeune aixois de 24 ans, déjà connu des services de police, qui a été interpellé et se trouve toujours en garde à vue.

Il souffre, paraît-il, de troubles psychiatriques qui l’obligent à se précipiter sur les seins et les fessiers de ses victimes !
Nous ignorons son identité et ses origines !


Brest (Finistère) –
Mercredi dernier, vers 8 h du matin, une femme a été contrainte de force, par un individu, de rentrer dans les toilettes publiques de la Place de la Liberté et a été obligée de lui faire une fellation.
Cet individu a, ensuite, abusé de la même manière une autre femme, la menaçant pour qu’elle le suive dans les toilettes.

Identifié et arrêté, il est actuellement en garde à vue.

Nous ignorons son identité et ses origines, mais nous le saurons rapidement puisqu’il s’agit « d’un type caucasien aux yeux clairs » !


Cholet (49) – Une femme âgée d’une soixantaine d’années a été séquestrée dans son domicile puis violée, dans la nuit de mardi à mercredi.

Les trois agresseurs, âgés d’environ 17 ans, ont voulu commettre un cambriolage et se sont introduits dans le domicile.
La sexagénaire a été battue puis, l’un des trois « jeunes » ados, bien connu des services de police, l’a violé bestialement.

Nous ignorons les identités et les origines de ces criminels !


Saint-Laurent-du-Var (06) – Deux amis, Samuel et Laurent, la trentaine, ont pratiquement été lynchés, le 24 juin dernier, alors qu’ils rentraient d’une soirée entre « amis ».

Ils ont « croisé » deux musulmans, Yacine et Wallyd, cousins paraît-il ?
Qui paraissaient se disputer.
L’un reprochant à l’autre de consommer de l’alcool.

En plaisantant, les deux amis ont lancé : « Si tu veux boire de l’alcool t’as qu’à changer de religion ! ».

Wallyd s’est précipité sur eux, les rouant de coups jusqu’à les laisser sur le sol, dans une mare de sang.

Une plaisanterie qui leur coûte 45 jours d’arrêt de travail !


Carpentras (84) – Agé de 23 ans et plusieurs fois condamné, un étranger, en situation irrégulière, a été interpellé mercredi vers 11 h 40 dans le quartier des Amandiers, alors qu’il vendait de la drogue.

Il a tenté de fuir tout en se débarrassant de 100 grammes de résine de cannabis et de 20 grammes de cocaïne.

Pris en chasse et interpellé, en possession d’une somme de 310 euros en espèces, l’individu a déclaré « Etre contraint de vendre de la drogue ».

Croyez-vous qu’il sera expulsé ? Moi j’en doute !


Aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle – La PAF (Police des Frontières) vient d’interpeller 8 individus, dont trois ont été mis en examen puis écroués.

Il s’agit d’un réseau de « passeurs » de clandestins qui a permis à plus de 30 « Béninois » de pénétrer illégalement en France, directement, dès leur arrivée à l’aéroport.

Un employé de la sécurité, disposant d’un badge lui permettant l’accès à la zone réservée, faisait en sorte de sortir les « bénéficiaires » sans passer par le contrôle des entrées sur le territoire français.

Cette enquête, qui a mobilisé une quarantaine de policiers, a permis de placer 11 personnes en garde à vue pour chefs « d’aide au séjour irrégulier en bande organisée, corruption active et passive, et association de malfaiteurs de faux documents administratifs. »

Nous ignorons, bien entendu, les identités et les origines de ces individus.

Et nous qui pensions que le ménage avait été fait, dans cet aéroport, depuis l’éloignement de certains employés « Fichés S » ?


Lille (59) –
Dans le quartier populaire de Lille-Sud, connu de tous les services de police comme « l’un des points de vente de drogue le plus important de l’agglomération lilloise » un toxicomane de 29 ans avait été roué de coups, pendant un bon quart d’heure, par une « meute » de « jeunes ados ».

Vendredi la police judiciaire a arrêté un « mineur » de 18 ans, qui a été mis en examen, puis écroué, pour cet homicide volontaire.

Trois autres « majeurs », ayant participé à ce véritable lynchage, ont été jugés vendredi en comparution immédiate pour trafic de stupéfiants.

Toujours pas d’informations sur les identités et les origines !


Rennes (Ile et Vilaine) – Un individu assène un violent coup de tête à sa compagne : blessure à la tête et dents cassés.

Le fils, 10 ans, se précipite dans la rue et demande à un passant de prévenir les gendarmes.

Arrivés sur les lieux, deux gendarmes tentent de menotter l’individu qui refuse de se laisser faire et les gendarmes se trouvent devant l’obligation d’employer les bâtons télescopiques puis leurs tasers.

L’individu, déjà condamné en 2007 pour violences en réunion, a écopé de six mois de prison avec sursis.

Qui est-il ? De type « caucasien » ou non ?


Meyrié (Isère) – Vendredi, vers 14 h 30 : poursuivie par son ex petit ami, une adolescente de 17 ans se réfugie dans la cour d’une ferme voisine.

Rejointe, elle est poignardée et se trouve aujourd’hui entre la vie et la mort à l’hôpital de Lyon, où elle a été transportée en hélicoptère.

Un vaste dispositif a été mis aussitôt en place par la gendarmerie afin de retrouver l’agresseur qui, finalement, a pu être interpellé vendredi après-midi, à Saint-Alban-Leysse, en Savoie, à proximité d’une épicerie asiatique.

Nous ignorons tout de son identité et de ses origines !


Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) – Un homme de 37 ans qui marchait tranquillement dans la rue, vers minuit trente, s’est fait agresser par plusieurs individus qui lui ont volé son téléphone portable et s’apercevant qu’il avait une prothèse dentaire en or, lui ont arraché les « couronnes » avec les mains.

Battu, il a été transporté à l’hôpital de Saint-Denis.


Morlaix (29) –
Dans la nuit du mardi au mercredi 27 juin, en pleine rue, devant le « Bar l’Aurore », une femme de 47 ans a été violemment agressée par deux voyous qui lui demandaient une cigarette.

Rouée de coups de poings et de pieds puis le visage tailladé à l’aide d’un tronçon de verre cassé.

Alertés par des clients et le personnel du bar, qui ont portés assistance à la pauvre victime, les policiers ont interpellés rapidement deux « racailles » de la cité du viaduc, déjà connu de leurs services.

Celui qui a défigurée la malheureuse venait tout juste de sortir de prison.


**On se rend compte, à la lecture de ces faits divers quotidiens, que plusieurs fois l’objet de l’agression a été « la demande d’une cigarette ».
Je conseille donc de posséder un paquet de cigarettes sur soi, même s’i l’on ne fume pas.
Cela n’évitera pas sans doute toutes les agressions, car il s’agit bien entendu d’un prétexte, mais si cela peut en éviter une !

De préférence choisissez une « Bastos » !
 
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.