lundi 30 juin 2014

Le centre islamique de Papeete profané par du sang et une tête de porc.(vidéo)

Par Pierre-Emmanuel Garot
Publié le 29/06/2014 | 12:02, mis à jour le 29/06/2014 | 19:36


Centre Islamique de Papeete, vendredi soir

L'implantation d'une mosquée au centre ville de Papeete continue de faire des vagues et dérange de plus en plus la population locale.

Vendredi, une tête de cochon a été lancée sur la devanture du centre islamique et du sang aspergé. Deux individus d'une quarantaine d'année ont reconnu les faits.
Peu après 17H, les quadragénaires d'origine polynésienne sont aperçus par un témoin alors qu'ils s'enfuient en voiture peu de temps après être passés à l'acte.
Trahis par leur plaque d'immatriculation, ils sont interpellés deux heures plus tard, et placés en garde à vue.
 Ils seront relâchés samedi après midi après avoir déclaré "avoir agi par opposition à l'islam".
  D'ici à la fin de l'année, ils devraient être jugés devant le Tribunal Correctionnel pour "incitation à la haine raciale".
Ils risquent 1 an de prison et 5 Millions de FCP d'amende.
 
Pour le porte parole de la religion musulmane en Polynésie, "il s'agit bien d'un acte islamophobe et inacceptable".

Il a décidé de porter plainte.
Alors que le ramadan débute officiellement ce dimanche, les réactions se multiplient.
Pour Charles FONG LOI, adjoint au maire de Papeete, "on se rend compte que de plus en plus les gens sont conscients, ils réagissent mal, je ne qualifierais pas cet acte de barbarie, je crois que les gens sont poussés à bout.
 La commission de sécurité va être (NDLR à nouveau) saisie et on verra ce qu'il advient par la suite de ces locaux"
Sur l'un des sites officiels de la Communauté musulmane de France, on peut lire; "Ce nouvel acte islamophobe, le premier de son genre sur ce territoire éloigné de l’océan pacifique intervient alors que la presse locale s’acharne sur cette salle de prière.
 De quoi exciter les esprits islamophobes qui avaient déjà manifesté contre l’ouverture de cette mosquée l’automne dernier.
Le nombre de musulmans vivant dans l’archipel est estimé à plusieurs centaines de fidèles.
 Aucun lieu de culte n’existait avant l’ouverture de cette salle de prière.
L’imam Hicham El Barkani originaire de métropole projette de construire une « vraie » mosquée.
 Les musulmans polynésiens ont le droit comme ceux de la métropole à des mosquées dignes de ce nom pour permettre une pratique au grand jour de leur religion.
Cet acte lâche n’entame en rien la foi des musulmans.
Que les islamophobes le sachent !"
 
 

1 commentaire:

  1. On ne fait pas autant de commentaire quand ce sont nos églises qui sont profanées, les chrétiens massacrés et stigmatises sur notre sol et dans ces pays à dominance islamiste.
    La France n'a jamais été un pays musulman alors que les politiciens font tout leur possible pour nous l'imposer.
    C'est franchement honteux d'avoir des traitres aux commandes !
    Yves Thérésin

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.