mercredi 6 juin 2018

Privatiser les bénéfices des barrages EDF ! L’Europe l’exige



Privatiser les bénéfices des barrages EDF ! L’Europe l’exige


Et l’on reparle de la privatisation des barrages en France d’EDF imposée par Bruxelles qui souhaite l’ouverture des concessions hydrauliques d’EDF à la concurrence.
 
Plusieurs dizaines de barrages en France seraient concernés.
C’est vrai qu’avoir le choix de l’opérateur de barrage c’est super important pour le consommateur…
Comme pour les péages, non seulement les prix ne baissent pas, mais montent de manière faramineuse et en plus nous avons moins de personnel ainsi que moins d’entretien.
La vache à lait des autoroutes, au lieu de profiter à la collectivité, profite simplement à quelques actionnaires.
C’est la privatisation des bénéfices et des profits organisée par Bruxelles.
Tout le monde le sait.
Pourtant, ce projet stupide et inutile ira au bout et quelques manifestants n’y changeront rien !!
« Le slogan est facile, mais percutant. Depuis le début de l’année, plusieurs centaines de personnes ont fait le pied de grue devant le Parlement européen à Strasbourg comme sur des barrages, comme dans l’Isère, armées de ce cri de guerre : «Nous voulons faire barrage à la privatisation des barrages.» Un peu à l’image de leurs camarades de la SNCF, ces manifestants, pour la plupart agents d’EDF, s’opposent à Bruxelles qui veut imposer l’ouverture à la concurrence des barrages hydrauliques d’EDF.
Une revendication appuyée, notamment, par la direction d’EDF, qui n’entend pas se laisser dépouiller sans réagir.
Les barrages assurent en effet quelque 17 % de la production électrique nationale, selon Réseau de transport d’électricité (RTE), qui gère le transport de l’énergie.
Ils sont aussi un élément essentiel de la production d’électricité. Aisés à mettre en fonction, pratiques parce qu’ils stockent l’eau, donc l’énergie, les barrages répondent rapidement à la demande.
Ils sont nécessaires à la sécurité entière du réseau français.
En hiver, en période de pointe, un kilowattheure sur quatre est ainsi issu de l’hydraulique. »
 
Charles SANNAT
 
Source Le Point ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.