mercredi 23 mai 2018

Traquer et ruiner les Iraniens et les Européens aussi !

Traquer et ruiner les Iraniens et les Européens aussi !

par | 23 Mai 2018 |

« Traquer et ruiner ». Vaste programme américain. Sur le sujet de l’Iran, l’agressivité américaine est à son comble et la dialectique est terriblement guerrière.
 
Les États-Unis ont indiqué à l’Iran qu’ils allaient imposer les mesures de sanctions économiques les plus fortes possibles, qu’ils allaient ruiner l’Iran, ruiner son économie, rendre la vie impossible à son peuple jusqu’à la reddition sans condition de Téhéran.
Au passage, les USA menacent les entreprises européennes et tous ceux qui commerceront avec l’Iran.
En fait non, les États-Unis ne menacent pas parce qu’ils vont être, sur le dossier iranien, impitoyables, ce ne sont pas des menaces car ce sera leur politique.
Réellement. Totalement.
Les États-Unis vont utiliser toute la violence dont ils sont capables
Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo n’y est d’ailleurs pas allé par 4 chemins !
Il a promis de traquer les agents iraniens et leurs supplétifs du Hezbollah à travers le monde pour les écraser.
Qu’il allait instaurer des sanctions financières au régime et « écraser » les agents iraniens partout dans le monde.
Mike Pompeo a énuméré les 12 conditions pour conclure un « nouvel accord » avec l’Iran, avec des demandes draconiennes pour ne pas dire inacceptables par un pays souverain.
Selon Mike Pompeo, l’accord conclu en 2015 sur le programme nucléaire iranien ne sera pas renégocié par les États-Unis et les sanctions qui seront instaurées contre le régime iranien seront « les plus dures de l’Histoire », a-t-il promis, indiquant que l’Iran devra « se battre pour maintenir son économie en vie ».
Comme ce n’était sans doute pas assez clair, il s’est cru obligé de rajouter que les États-Unis « vont exercer une pression financière sans précédent » sur le régime iranien, avec « les sanctions les plus fortes de l’Histoire »…
Autant dire que du côté américain, on ne fait pas franchement dans la finesse et la mesure.
Pour les entreprises européennes, Mike Pompeo les a prévenues sans ambiguïté : « Les entreprises qui feront affaire en Iran dans des secteurs interdits par les sanctions américaines « seront tenues responsables ». »
Finalement, la guerre commerciale qui vient de se calmer sur le front chinois vient de s’ouvrir à nouveau sur le front européen.
 
Vous allez donc découvrir toute l’impuissance européenne.
 
Charles SANNAT
 
Source La Tribune ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.