lundi 21 mai 2018

"In memoriam"

 
 
 
 
Quand Arnaud Beltrame nous a quitté, de la façon que l'on sait, j'ai pensé à Dominique Venner.

Deux hommes très différents, autant par les statuts que par les ancrages philosophiques et politiques. mais tous les deux se sont offerts en sacrifice, pour nous indiquer, au prix de leurs vies, le chemin de la résistance à l'extinction programmée de notre Culture.
Doublement "In memoriam", donc, au moment où d'aucuns se réjouissent - au nom du "métissage" - de ce qui n'est rien d'a...utre que le génocide progressif de notre Peuple originel, et qu'ils ont le culot suprême de nommer, "modernité".
Nos rois à nous, nos reines à nous, nos princes et nos princesses s'inscrivaient dans le triple héritage d'une race, d'une Histoire et d'une tradition.

C'est pourquoi ils traversèrent les siècles, quand la "modernité", à chaque époque éphémère, ne traverse que le vide.
Demeurant, comme lui, un "Cœur rebelle",J'en reste à la superbe devise de Dominique Venner:

"La nature comme socle.
L'excellence comme but.
La beauté comme horizon".

Olivier Milza de Cadenet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.