mercredi 22 février 2017

Repentance pour la colonisation en Algérie ? Oui, mais laquelle ?

 


Le 22/02/2017

 
Quand les arabo-musulmans feront-ils repentance pour ces crimes abominables commis contre les Berbères ?
 
Le racolage populiste d’Emmanuel Macron est raté.
Par ignorance du sujet, il a ouvert une boîte de Pandore.
 Il n’est que de lire les commentaires liés à l’article de Xavier Scott pour comprendre que deux mondes sont prêts à s’affronter : celui qui croit ou croyait aux faits historiques des événements et celui des négationnistes qui, par idéologie, ignorance ou propagande, crient au scandale et demandent réparation à la France pour son horrible colonisation en Algérie.

 Je cite : « Bandes de racistes et de xénophobes que vous êtes. » « Il y a que des con ici je trouve m’aime les animaux il respect plus que l’être humain. » « Vous déversé votre venin sur un pays arabe et musulman depuis des millénaires » (sic).

Il serait peut-être bon, pour ces pourfendeurs qui ont davantage fréquenté les buissons que l’école, de leur rappeler que l’histoire de l’Afrique du Nord ne remonte ni à 1789 ni à 1830 mais à quelques millénaires.
Et que ses premiers habitants étaient des Berbères appelés Numides.
Que les Phéniciens y établirent des comptoirs.
Que Massinissa unifia son royaume berbère et en fut le premier roi.
Que cette Numidie était prospère et fut, pendant des siècles, le grenier à blé des Romains, dont elle devint province à partir du Ier siècle avant J.-C.
Que cette province connut un développement économique et culturel important (Tlemcen, Cherchell [ancienne Césarée], Timgad…).
Elle devint chrétienne au IIe siècle.
Saint Augustin, évêque d’Hippone, en fut le plus célèbre apôtre.
Bref, magnifique et riche province, son déclin vint avec la chute de Rome.
Mais le pire arriva au VIIe siècle.
Les Arabo-musulmans décidèrent de partir à la conquête du Maghreb vers 647.
 Les Berbères se défendirent comme ils purent et l’Histoire garde trace de leurs exploits.
 L’héroïque Kahina, reine des Berbères, a frappé toutes les mémoires.
 Mais après 60 ans de pillages, de viols, de terres brûlées, d’exterminations de tribus entières, d’arabisation et de conversions forcées, la Numidie – au moins pour sa région côtière – fut soumise et les Berbères refoulés dans l’arrière-pays et les montagnes.
De cette colonisation épouvantable, il n’est resté que des ruines et des témoignages du beau passé de ce qui deviendra beaucoup plus tard l’Algérie.

Quand les Arabo-musulmans feront-ils repentance pour ces crimes abominables commis contre les Berbères ?

2 commentaires:


  1. -Il n'y a aucune répression en Algérie,

    -ceux que vous accusé d'êtres des responsables de la répression,

    -sont des agents de l'ordre,

    -ce sont nos enfants,

    -et les enfants du peuple Algérien,

    -ce ne sont pas des mercenaires recrutés de l'étranger,

    -c'est des agent de l'ordre qui veillent,

    -a ce qu'il n'y est pas de dépassements ou des débordements,

    -ils veillent sur la sécurité de l'état et des citoyens,

    -la majorité des manifestants sont des voyous,

    -qui profitent des situations pareil pour semer le désordre,

    -au nom du M.A.K. (MOUVEMENT DES ÂNES KABYLES),

    -et avec ce genre d'énergumènes,

    -il faut que l'état soit ferme intransigeante,

    -et maintenir l'ordre avec une poigne de fer,

    -qui n a pas un fils policier,

    -un fils gendarme,

    -ou un fils militaire.

    RépondreSupprimer

  2. -Il n'y a aucune répression en Algérie,

    -ceux que vous accusé d'êtres des responsables de la répression,

    -sont des agents de l'ordre,

    -ce sont nos enfants,

    -et les enfants du peuple Algérien,

    -ce ne sont pas des mercenaires recrutés de l'étranger,

    -c'est des agent de l'ordre qui veillent,

    -a ce qu'il n'y est pas de dépassements ou des débordements,

    -ils veillent sur la sécurité de l'état et des citoyens,

    -la majorité des manifestants sont des voyous,

    -qui profitent des situations pareil pour semer le désordre,

    -au nom du M.A.K. (MOUVEMENT DES ÂNES KABYLES),

    -et avec ce genre d'énergumènes,

    -il faut que l'état soit ferme intransigeante,

    -et maintenir l'ordre avec une poigne de fer,

    -qui n a pas un fils policier,

    -un fils gendarme,

    -ou un fils militaire.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.