samedi 6 août 2016

Perpignan, 16 églises et 14 mosquées

 Le 06/08/2016


Perpignan, 16 églises et 14 mosquées
Photo d'illustration
 
 Au train où vont les choses, la commune de Perpignan disposera bientôt de davantage de mosquées que d’églises.

En effet, selon le site internet egliseinfo.catholique.fr, la préfecture des Pyrénées-Orientales disposerait de 16 lieux de cultes catholiques mais du fait de la grande dynamique de la communauté musulmane, le nombre de lieux de cultes islamiques pourrait bientôt dépasser ce chiffre.

Une quatorzième mosquée à Perpignan

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), vient d’accorder un permis de construire pour une nouvelle mosquée.
Selon France 3 Languedoc-Roussillon, cette mosquée sera la quatorzième que compte la commune. Elle sera située dans le quartier du Vernet et plus précisément au chemin del Vivès.
Cette mosquée fera 1 800 mètres carrés et pourra accueillir 800 personnes.
 Le projet comprendra une salle polyvalente, une caféteria, une bibliothèque, un local traiteur, un local technique, une salle de prière ainsi que des espaces verts.

Cette nouvelle mosquée est un projet mené par la communauté turque de Perpignan.
 On compterait 3 000 turcs à Perpignan.
Une communauté qui visiblement ne s’entendrait pas avec le reste des musulmans de la ville puisque cela fait plusieurs années qu’ils cherchent à disposer de leur propre mosquée pour se retrouver entre eux.
Déposé le 26 février à la mairie de Perpignan, le permis de construire a été accordé le 21 juin.

Perpignan, Montpellier, Nîmes, la dynamique des mosquées

La communauté musulmane de la région semble particulièrement active en ce moment dans le rachat et la construction de mosquées.
En effet, en un mois, en plus de ce projet de construction à Perpignan, deux mosquées ont été rachetées par des associations culturelles islamiques aux mairies de Montpellier et de Nîmes.
Une quatrième mosquée, celle du quartier du Petit Bard à Montpellier, doit bientôt être vendue à la Mosquée de Paris.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

1 commentaire:

  1. Si l'on ne veut pas perdre notre âme, il faut stopper l'islamisation de notre pays, dans l'intérêt de tous, de nos enfants, de la paix, du respect que l'on doit à notre identité culturelle qui est incompatible avec celle de l'Islam, de la confrontation inéluctable si l'on continue à laisser les Musulmans s'imposer et assouvir leur désir évident de nous soumettre, de nous coloniser. Évitons de revivre une guerre d'Algérie à l'envers.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.