samedi 29 novembre 2014

Lyon : La manifestation d’extrême-gauche contre le FN dégénère .




15h25 : le cortège se met en route

15h37 : en raison de la manifestation, la sortie d'autoroute "Lyon centre" depuis l'A7 est fermée pour une durée indéterminée selon le centre régional d'informations routières.  Il s'agit de la bretelle d'accès "39b".

16 heures : des incidents sont signalés en fin de cortège

16h15 : Un hélicoptère survole la manifestation qui s'engage sur les quais du Rhône. Des vitrines et des abribus ont été endommagées rue Jean-Jaurès, les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène. Une partie de la manif est bloquée sur le Pont de la Guillotière. De petits groupes s'égaillent dans les rues environnantes, poursuivis par les CRS.

16h20 : Une centaine de personnes, vêtues de noir et cagoulées, s’en sont pris à des commerces tandis que le cortège arrivait sur la place de la Guillotière dans le centre-ville.
 Les forces de l’ordre, mobilisées en nombre, ont chargé sur un pont enjambant le Rhône, sur laquelle figurait une grande banderole indiquant «la chasse aux loups est ouverte».
La police a procédé à au moins une interpellation et le cortège des manifestants s’est coupé en deux lors de ces incidents.

16h35 : des embouteillages monstres paralysent la circulation en centre-ville

16h40 : Une partie du cortège est sorti de l'itinéraire et a investi la place de la République dans une ambiance électrique.Il y aurait 2 500 personnes présentes, dont 900 ultras.

16h55 : Les témoignages de vitrines cassées et de passants incommodés par le gaz lacrymogènes se multiplient.

17h00 : La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes en réponse à des jets de projectiles, et procédé à au moins une interpellation. Le cortège des manifestants, parti de la place Jean-Macé (7e arrondissement) en direction de la place des Terreaux devant l’Hôtel de Ville (1er arrondissement), s’est effiloché lors de ces incidents.

17h02 : Rue Major-Martin, une dizaine de casseurs s'est déshabillée, abandonnant ses vêtements noirs, gants, cagoules. Désormais incognito, ils se sont fondus dans la foule des passants du samedi.

17h15 : Le cortège est complètement rompu.

17h45 : dislocation en cours du cortège officiel au niveau du Pont de la Passerelle. De petits groupes persistent en centre-ville. La situation se calme peu à peu.

17h45 : La prise de parole prévue Place des Terreaux à l'issue de la marche a été annulée, ainsi qu'un concert qui devait se tenir devant l'Hôtel-Dieu.



















 


sources là et
 

2 commentaires:

  1. Les images vont bien avec le titre de votre blog cher ami ..'MA FRANCE"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être devrais je le ré intituler " Ma pauvre France" .

      Supprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.