samedi 27 septembre 2014

Hervé Gourdel trahi par ses amis ? la Police enquête.

27 septembre 2014, 10:56 Auteur :    


Kabylie 2

 
“Après cette saison bien fournie, il n’avait qu’une hâte : aller se détendre et grimper en Algérie”.

Selon  Laurent Génie, ami d’Hervé Gourdel, “il ne semblait pas plus inquiété que ça (…) S’il avait eu des sources d’inquiétude, il n’y serait pas allé“.
Suite à l’exécution d’Hervé Gourdel  par un groupe djihadiste en Algérie, l’enquête menée par les services de sécurité algérien se concentre sur ses 5 accompagnateurs dans son trek :
  • Karim Oukara 43 ans, algérien, originaire de Boufarik (Wilaya de Blida), installé en France, il est marié et père de deux enfants. Il vit dans la ville de Lille et se déplace souvent en Algérie pour y rester entre deux à six mois par an. Ses séjours étaient consacrés à l’alpinisme, et surtout à Tikjda,
  • Boukamoum Hamza,
  • Amine Ayache détient le titre de champion d’Algérie d’escalade en 2012,
  • Oussama Dehendi est un membre du club de sport de montage de Boufarik,
  • Saâdi Kamel.
On s’interroge, on  a des doutes :
  • Pourquoi Hervé Gourdel a-t-il  choisi cet endroit ? Il a trop fait confiance à ses amis ? Excès de confiance , ils se croyaient intouchables ou alors un appât trop facile ?
  • Hervé Gourdel avait loué un chalet au nom de son ami algérien Boukamoum Hamza afin d’éviter d’être identifié par les services de sécurité algériens, mais son père est le propriétaire de deux bungalows à Tikjda.
  • “Pourquoi ont-ils été épargnés par les ravisseurs d’Hervé Gourdel ?” On sait que les Français sont bankables et que le France paye des rançons.
  • Les terroristes ont pris le Français et ont lâché ses accompagnateurs sans les délester ni de leurs téléphones, ni de leur véhicule.
Surtout, que faisaient-ils dans cette région réputée dangereuse ?

Hervé Gourdel qui a noué contact avec eux via Facebook selon le site arabophone al-Ahdat, dont 2 membres du club amateur des alpinistes de Boufarik.
3 000 militaires participent aux recherches désormais du corps d’Hervé Gourdel et ses ravisseurs, le groupe terroriste  Djound al khilafa.
  • 1 500 dans la région de Tikjda” entre Tizi Ouzou, à 110 km à l’est d’Alger, et Bouira
  • 1 500 autres dans d’autres endroits comme l’Akfadou entre Tizi Ouzou et Béjaia”, à 160 km de la capitale
“Les accès qui mènent au massif du Djurdjura sont surveillés afin d’empêcher les terroristes de s’enfuir”, a affirmé cette source.
Deux d’entre-eux ont été interpellés mardi dans le cadre des investigations sur l’enlèvement d’Hervé Gourdel, selon le quotidien Liberté.
Du matériel informatique et des appareils photos ont été saisis lors des perquisitions diligentées à leurs domiciles.

CONCLUSION :
Cela fait 48 heures qu’il a été exécuté et on n’a pas retrouvé ces djihadistes ni le corps d’Hervé Gourdel (sans doute jamais s’il a été enterré…)
DONC cette région n’est pas sûre ! Hervé Gourdel n’avait rien à faire là-bas.

On pleure pour un Français et ce sont des milliers de catholiques, innocents qui sont tués en Syrie et en Irak que les Occidentaux ont déstabilisés.

Des vidéos qui montrent des exécutions sommaires tous les jours par ces djihadistes, et barbares.
Toute l’Afrique du Nord est désormais un danger potentiel, pas seulement la Syrie-Irak.

L’ambassade de France en Algérie appelle tous ses ressortissants à plus de vigilance. Les mesures de sécurité ont également été renforcées.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.