samedi 28 février 2015

L’AFP annonce par erreur l’a mort de Martin Bouygues.

28 février 2015, 16:55 Auteur :   

La petite blague du jour

Mais elle n'est pas de François Hollande, pour une fois. La presse annonçait à 14h30 :

B-8EkdVUwAAKOrk
 
... pour démentir à 15h :
 
B-8EkejUQAAKmzf
 
Pour parler comme les enfants : "ça craint" pour les journalistes !

Les bras cassés de l’AFP continuent à raconter n’importe quoi dans leurs dépêches, que des dizaines de médias s’empressent de reprendre, sans vérifier leurs informations.

Ainsi, le patron de Bouygues et de TF1, excusez du peu, vient d’être annoncé mort par l’AFP, qui vient peut-être de commettre l’une des plus grosses bourdes de son histoire.

“Catherine Nay, directrice générale adjointe à l’information de TF1, dit l’avoir eu au téléphone : “J’ai eu Martin Bouygues il y a dix minutes. Il va bien et est surpris par cette annonce”.

 “Content d’avoir eu Martin Bouygues au téléphone et de partager son étonnement”, renchérit le Premier ministre Manuel Valls.” explique Sud Ouest.

“L’Agence France-Presse a annoncé à tort la mort de l’industriel Martin Bouygues, relayant le témoignage du maire de la commune voisine de Saint-Denis-sur-Sarthon. “Je ne peux que vous confirmer sa mort”, a déclaré à l’AFP le maire Michel Julien, qui s’est refusé à préciser les conséquences du décès de l’industriel, qui dirigeait le groupe Bouygues depuis 1989.”, précise le Point.
Heureusement qu’on est un samedi, car en pleine semaine une dépêche de ce genre aurait pu faire chuter le cours de bourse de TF1 et/ou de Bouygues…


On ne saura jamais qui a fait l’erreur, l’AFP ne signant jamais ses dépêches, par conséquent le fautif restera impuni et pourra continuer tranquillement à travailler n’importe comment !

On nage en plein amateurisme, comme d’habitude avec l’AFP, qui génère, rappelons-le, 80% de l’information fraîche en France.

 Je ne peux que renvoyer à la lecture du livre noir de l’AFP pour les détails sur ce machin soviétique qui coûte très cher à la France, à tous les sens du terme.

 Pour rappel, mon interview (la seule) sur Radio Monaco à propos de ce livre :
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.