mercredi 10 octobre 2018

Suspense du remaniement : viens voir les comédiens…



Suspense du remaniement : viens voir les comédiens…
 
© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Edouard Philippe et Emmanuel Macron.
 
L'Elysée fait durer le suspense quant à un remaniement ministériel après la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.
 
Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, décrypte ce nouvel épisode de la macronie.
                                   
La nouvelle saison de «The Voice» a commencé dans le microcosme Macroniste avec ce simulacre de remaniement où, à coup sûr, comme sur le programme phare du samedi soir, nous verrons un lot de starlettes et de jeunes premiers sans envergure prétendre aux plus hautes fonctions et à la célébrité. Pourtant les enjeux sont considérables car il ne s’agit pas de trouver la nouvelle star, mais le Ministre de l’Intérieur responsable de la sécurité des Français, dans une France régulièrement ensanglantée par le terrorisme islamique.

Lire aussi
 
Emmanuel Macron et Edouard Philippe.
 
Refus de ministrables, discorde entre Philippe et Macron : pourquoi le remaniement tarde-t-il tant ?
 
Tout cela est sans doute trop superficiel pour Emmanuel Macron qui prend son temps et joue avec les médias, comme il joue avec les Français et leur sécurité.
Parmi les dix premières puissances du monde, existe-t-il un pays où il n’y ait pas de Ministre de l’Intérieur ?
Non. Hormis la France…
C’est sans doute cela l’exception française vue par les marcheurs du nouveau monde : faire de la France le pays le plus naïf du monde en matière de sécurité alors que nous pleurons encore les 250 morts des attentats.
Choisir le Ministre de l’Intérieur est une lourde responsabilité car non seulement il s’agit de nommer le premier flic de France, mais également le Ministre chargé des cultes et du respect de la laïcité, principe fondamental de notre République.
Naturellement on comprend que sur ce dernier point Emmanuel Macron, communautariste et mondialiste, ait du mal à trouver un Ministre attaché à la laïcité au sein de son mouvement qui passe son temps à faire des appels du pied aux proches des frères musulmans.
Il reporte, encore et toujours, préférant ainsi fermer les yeux et laisser faire la montée du communautarisme islamique qui gagne toujours plus de terrain… y compris à l'école de la République comme le démontre une note alarmante des services de renseignement dévoilée par Europe1 !
 

Changer de gouvernement et changer de ministre serait selon les apparatchiks macronistes un changement de cap.
Encore eût-il fallu qu’Emmanuel Macron ait un cap dans sa politique.
La définition du «en même temps» c’est d’être à la fois le nord, le sud, l’est, et l’ouest…
Emmanuel Macron peut changer autant de fois qu’il veut le casting de ce gouvernement, cela ne changera rien pour les Français car Emmanuel Macron navigue à vue.
Avec ses amis marcheurs, il consulte, fait des audits, mais jamais ne prend de décisions structurantes pour notre pays, que ce soit en matière d’enseignement, de santé, de baisse des dépenses publiques ou d’allègement de la fiscalité des ménages.
Non vraiment le remaniement en cours mené par Emmanuel Macron et Edouard Philippe sera dans l’histoire de la Ve République aussi marquant que la victoire d’un vainqueur de «The Voice» dans l’histoire de la chanson française.


Par Lydia Guirous

Lydia Guirous est porte-parole des Républicains et essayiste. Son dernier ouvrage est «Ça n'a rien à voir avec l'islam ?», aux éditions Plon.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.