lundi 23 janvier 2017

Suède: Trois réfugiés violent une femme suédoise et le diffusent sur Facebook en direct

Le 23/01/2017


uppsala2


Christian Hofer: Ceci est l'Europe que Merkel, Sommaruga, Hollande ont conçue pour nous.
Et gare à vous si vous osez vous opposer à ces actes immondes. Vous serez estampillés comme étant "d'extrême droite" par des "spécialistes".
 

**********
 
Uppsala. Suède. Dimanche matin, un groupe d'immigrants a diffusé en direct sur Facebook leur viol. La femme violée semblait totalement inconsciente. Trois personnes ont été arrêtées pour des soupçons de viol aggravé.
 
Il était tôt dimanche matin lorsque la police a reçu une alerte stipulant qu'un groupe d'immigrants était en train de violer en direct une femme suédoise presque entièrement inconsciente dans la ville d’Uppsala.
 Le viol a été diffusé dans un groupe fermé sur Facebook, mais il a été interrompu par la police qui est intervenue dans la maison où le viol avait lieu et a interrompu la diffusion.
Lorsque la police a perquisitionné le domicile, trois personnes ont été arrêtées pour des soupçons de viol aggravé.
Tous sont âgés entre 20 et 25 ans.
L’un des protagonistes du crime est un migrant du nom d’Emil Khodagholi.
Khodagoli, vit à Uppsala, et est déjà connu de la police.
 Entre autres pour des délits de drogue, de vol et d'agression.
Une jeune femme qui a vu la vidéo en direct (et qui a été l'une des personnes qui a alerté la police) a déclaré que l'un des violeurs avait également filmé l'agression avec son téléphone mobile pour la mettre ensuite sur l'application Snapchat. (...)
Selon des informations non confirmées, plus de 200 personnes ont vu l’émission mais seulement deux notifications ont été soumises à la police.
A la fin de la vidéo, les hommes ont dit à la femme:  « Tu as été violée » et « Trois contre une hahahahah ».

Plusieurs images de l'événement ont commencé à circuler sur le web.
 L'une des photos montre notamment ce qui semble être la victime complètement habillée dans son lit avec un homme.
Une autre montre l'un des auteurs présumés affichant une image du viol sur son mobile.
 
migrant//

uppsala1
 
uppsala3-460x717
 
uppsala4
 
uppsala2

uppsalapolis2
 
 
Source Traduction Schwarze Rose pour  lesobservateurs.ch
Nos remerciements à 

2 commentaires:

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.