jeudi 27 novembre 2014

Divine surprise : les portraits des Femen détruits à Brest.

Published On: Thu, Nov 27th, 2014
 
 
les-portraits-des-femen-laceres-au-cap
 
BREIZATAO – NEVEZINTIOU (27/11/2014)
 
 
C’est une excellente nouvelle : les portraits des putains appelées “Femen” ont été détruits à Brest.
 
 Cette poignée d’agitratices, financées par des oligarques juifs, sont connues pour leurs actes de profanation réguliers contre la religion catholique.
 
Salutaire nettoyage éthique

Mercredi après-midi, trois portraits consacrés aux pseudo “activistes féministes” ont été vandalisés, leurs visages lacérés, dans la galerie du Centre Atlantique de la Photographie, au Quartz.
« Ce n’est certes pas un acte gratuit, réagit, devant « cet incident sans précédent et non revendiqué », l’idiot utile culturo-mondain François-Nicolas L’Hardy, directeur du CAP et commissaire de l’expo La Vague #2, où est présentée, depuis début novembre, la série des Femen.
 
Le photographe Vincent Gouriou, portrait type du con de gauche à qui l’on peut faire avaler toutes les manipulations, s’explique :
« Même si je ne me reconnais forcément dans leurs actions, je les rejoints sur leurs messages. Et ça me fait plaisir de les faire passer. En les photographiant, je prends parti, c’est ma façon de les soutenir. Artistiquement, je parle souvent de genre, d’identité sexuelle. Le féminisme en est une inspiration essentielle. »
 
Femen : une association bidon manipulée par la finance cosmopolite
 
Derrière un “féminisme” factice, se cachent des intérêts connus, à commencer par ceux d’organisations sionistes internationales.
On relèvera ainsi que la défense, au plan judiciaire, de cette poignée de prostituées est assurée par Patrick Klugman, un militant pro-israélien bien connu lié à l’ambassade d’Israël et au Parti Socialiste Français.

Donateur généreux, Jeg Sunden, richissime magnat de la presse judéo-ukrainien disposant également de la nationalité américaine et lié à la CIA et au département d’état US.
 Sunden participe aux campagnes de déstabilisation de l’Ukraine, dans l’intérêt bien compris des puissants intérêts financiers dont ceux de George Soros, un milliardaire juif établi aux USA ayant juré la perte de Vladimir Poutine.
L’ancien président géorgien, Edourd Chevarnadzé, explique en détail comme Soros a corrompu la classe politique géorgienne pour détasbiliser la Russie.
 
Il n’est d’ailleurs pas jusqu’à une ancienne membre des Femen, une certaine Amina, qui ne s’interroge pas publiquement sur l’origine israélienne des fonds dont dispose cette organisation instrumentée.
 
Une cabine téléphonique composée de prostituées rémunérées
 
Bien loin de la “spontanéité” militante vendue par les médiats de masse, se cachent des prostituées connues et offrant leurs “services” internet, comme “l’escort girl” Éloïse Bouton.
Fort logiquement, les associations d’agitation-propagande à la solde des intérêts financiers cosmopolites recrutent directement chez celles qui font habituellement commerce de leur corps pour l’exhiber.
“Amina”, qui admettait volontiers agresser les Catholiques mais préféra quitter le groupe lorsqu’il s’en prit à des mosquées, indique que chaque “Femen” – elles sont une poignée – touche chaque mois “1000 euros” en liquide.
 
Bulle médiatique signe d’une manipulation évidente
 
Plutôt que de longs discours, il suffit de produire quelques photographies pour démontrer l’absolue non-représentativité de cette organisation sioniste.
Tout d’abord la photographie complaisamment diffusée par tous les médiats d’état pour couvrir la dernière action isolée d’une de ces agitatrices stipendiées dans la cathédrale de Strasbourg.
 Comme celle-ci diffusée par le “Huffington Post”, dirigé par la juive Anne Scwhartz Sinclair, ex-épouse du non moins juif Dominique Strauss-Khan :
 
2014-11-27 15_31_56-Les Femen contre la venue du pape au Parlement européen à Strasbourg
 
A présent, la réalité :
 
iyfMU10
 
Oui, l’action “spontanée” des Femen n’est en réalité qu’une action de propagande avec l’appui de la totalité des médiats du système, sans soutien ou opposition populaire.
 Il s’agit d’une pure illusion médiatique conçue comme un message visant explicitement le Catholicisme et le déplacement du Pape à Strasbourg.
Dans le même, une de ces putains du démon se livre, Place Saint Pierre, à un acte qui se passe de commentaire :
 
VATICAN-FEMEN
 
Le soutien cosmopolite est tel que c’est le président socialiste lui-même qui a inauguré un timbre à l’effigie d’une des meneuses de l’organisation fantoche :
 
Francois Hollande
 
Nous avons donc à faire à une campagne internationale, financée par des oligarques identifiés qui bénéficient de l’appui du gouvernement français.
 
En conséquence de quoi, toute action contre cette campagne faussement subversive est à saluer.

 Comme la destruction de ces portraits de putains à Brest.
 
BREIZ ATAO salue chaleureusement les auteurs de cet acte de salubrité publique !

breizatao

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.