mercredi 19 février 2020

Doubs: depuis 8 ans, il vit perché dans sa cabane en forêt, la justice lui demande de la détruire


 

Illustration
PAR ALEXANDRE ROCHE-NUIT
15 février 2020 Mis à jour: 16 février 2020


Cependant, malgré les soutiens et les pétitions sur Internet, la justice a tranché pour la dernière fois, ce jeudi 13 février : Xavier Marmier a l’obligation de démolir sa maison bâtie dans une zone protégée. 

« Ici, je suis proche de la nature, et je ne fais de mal à personne », s’est-il défendu. 

« On ne construit rien en zone Natura 2000 », a alors rappelé l’avocate de la commune, Mme Suissa. « Même pas un abri pour un cheval ou une tondeuse. »
« Je n’ai pas envie de le faire mais il va falloir le faire… À part une démarche auprès de la Cour de justice européenne, je ne vois plus ce que je peux faire. La procédure m’a déjà coûté environ 15 000 euros. Je ne vais pas m’obstiner, s’il faut détruire ma cabane, je le ferai, mais je voulais montrer que l’on peut vivre et habiter autrement, avec moins d’impact sur la nature. »

En plus des procédures lui ayant déjà coûté cher, l’astreinte de 100 euros à payer chaque jour tant que l’obligation n’est pas exécutée atteint déjà la somme de 18 000 euros, pour Xavier Marmier, intermittent du spectacle, il n’est plus possible de continuer.

« C’est vraiment marcher sur la tête que de détruire un habitat sain et respectueux de l’environnement alors même que c’est ce qu’on prône partout », a déclaré Xavier.

1 commentaire:

  1. Pourquoi on s'en prend aux arts, à la création, à l'imagination , à la rêverie, ça serait criminel de détruire cette œuvre , nous avons bien besoin en ces temps difficiles de croire
    qu'un monde meilleur est possible avec tant d'imagination, M. Riester réagissait s'il vous plait.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.