mercredi 22 mai 2019

Macron et le chaos OU la démocratie restaurée.



L’image contient peut-être : 7 personnes



La Macronie passe son temps à s'agiter contre des pays étrangers, un coup la Russie, un coup les Etats-Unis, un coup les Martiens, au motif que ces pays ne respecteraient pas les droits fondamentaux tels la liberté de manifester ou la liberté de la presse.

Mais, ce pendant, la Macronie se répand de manière propagandiste dans la presse, d'une façon qui en devient risible et caricaturale, sursaturant l'espace du débat public comme elle l'avait déjà fait pendant le faux Grand Débat.

Mais, ce pendant, la Macronie fait entendre par la DGSI une journaliste (en l'occurrence Ariane Chemin, peu importe ce que l'on pense d'elle par ailleurs) parce qu'elle a contribué à révéler certains aspects de l'affaire Benalla (vous savez, la fameuse "tempête dans un verre d'eau", tellement pas importante qu'on a besoin de faire pression sur les journalistes pour l'étouffer).

Mais, ce pendant, la Macronie fait convoquer des journalistes qui ont couvert des événements en lien avec le mouvement de révolte des Gilets Jaunes (décrochage de portraits présidentiels et autres) ou en lien avec les ventes d'armes françaises au Yemen.

Mais, ce pendant, la Macronie procède à des arrestations arbitraires d'opposants politiques, voire des détentions arbitraires comme ce militant anarchiste de Toulouse qui est emprisonné sans motif valable depuis quatre mois pour la simple raison de ses opinions.

Aussi l'expression "Macron ou le chaos" semble-t-elle assez impropre à décrire la réalité.

Plus approprié serait : "Macron et le chaos OU BIEN n'importe qui d'autre".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.