vendredi 30 novembre 2018

Pacte de Marrakech : Macron prépare une déferlante africaine sur la France

 
 


Publié le 29 novembre 2018 - par Jacques Guillemain


Le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU est une véritable ignominie, concoctée par les mondialistes. Et signer ce texte délirant contre l’avis du peuple français serait un crime impardonnable.


Ce n’est pas un pacte sur l’immigration, c’est un pacte pour l’immigration, qui va constituer le plus formidable appel d’air planétaire, accentuant la déferlante migratoire vers les pays occidentaux, Europe en tête.

L’UE nous a déjà dépossédés de notre souveraineté territoriale, budgétaire, judiciaire, monétaire et même diplomatique.

Macron va-t-il faire exploser l’immigration, alors que celle-ci est déjà la cause principale de notre ruine mais aussi la raison inavouée de la colère des Gilets jaunes, pour lesquels il n’y a plus d’argent dans les caisses alors qu’il y en a toujours plus pour les migrants ?

C’est un nouveau coup de poignard dans le dos du peuple, sans le consulter, alors que nous avons 10 millions de pauvres, 6,5 millions de chômeurs, 140 000 SDF qui vivent dans la rue et meurent de froid et de faim, alors que 25 000 à 40 000 clandestins dorment à l’hôtel aux frais du contribuable.

La souffrance et la détresse de millions de Gilets jaunes ne sont-elles pas suffisantes sans les aggraver davantage en accueillant des millions de miséreux supplémentaires qui iront gonfler le flot des assistés ?

Allons-nous partager le fruit du travail du peuple français, déjà écrasé d’impôts et de taxes, avec tous les damnés de la Terre, pour lesquels ce pacte de Marrakech sera perçu comme un droit à l’immigration, comme le droit d’asile ?


Évidemment, Macron et Merkel sont à la manœuvre pour signer ce passeport pour un suicide collectif de tout l’Occident.

« Il me semble que les solutions que le pacte migratoire de l’ONU propose vont exactement dans le sens à la fois des valeurs de l’Europe et des intérêts de l’Europe », dit Macron.

On remarquera qu’il parle des intérêts de l’Europe mondialiste et non pas des intérêts des peuples européens, ramassis de lépreux populistes.

Angela Merkel ira à Marrakech signer ce torchon onusien « dans l’intérêt de l’Allemagne ».

Après les 258 millions de migrants recensés dans le monde en 2017, selon l’estimation des Nations unies, dont « seulement » 25 millions de réfugiés, il faut s’attendre à une déferlante de déshérités dans les années qui viennent.

Un texte non contraignant pour les États, disent les défenseurs des migrations.

Un texte qui n’enlève rien à la souveraineté des États, qui n’encouragera pas l’immigration régulière mais, au contraire, permettra de lutter contre l’immigration irrégulière, disent ses auteurs.

Il est clair que les mondialistes avancent masqués pour faciliter les migrations et anéantir les nations occidentales, appelées à se dissoudre dans le grand village mondial dont rêvent les fous furieux du multiculturalisme.

Ils mentent. Car, ou bien ce texte ne change rien à la souveraineté de chaque pays en matière migratoire, et il est totalement inutile.

Ou bien il va accorder aux migrants un nouveau droit dans les faits, et on comprend que de nombreux pays occidentaux refusent de le signer.

Coopérer avec les pays de départ, sécuriser les routes des migrations, combattre les filières mafieuses ? Vaste programme !

Le problème est qu’aucun pays de départ n’accepte aujourd’hui de reprendre ses ressortissants en attente d’expulsion. Alors quelle coopération ? À sens unique ?

Les États-Unis ne se sont pas associés à cette entreprise de démolition de la civilisation occidentale, toujours convoitée pour sa prospérité.
Non pas pour ce qu’elle est, ou pour ses valeurs, mais pour ce social illimité qu’elle distribue sans compter.

Les pays de l’Est, quant à eux, attachés à leur patrie et à leur culture, ne veulent pas de ce pacte qui menace les racines chrétiennes de l’Europe.

« Nous ne voulons pas du modèle multiculturel.
Nous refusons le relativisme culturel qui met toutes les cultures à égalité.
Et lorsque l’ordre européen est défié par des immigrés qui veulent le remettre en cause, nous considérons que nous avons le droit de nous y opposer », dit un responsable politique polonais.

« Nous rêvons d’une Europe dont les alliances et les intérêts communs seraient basés sur sa culture judéo-chrétienne », déclare la secrétaire d’État hongroise Judit Varga.

Un discours totalement inaudible à Paris et à Berlin, qui s’acharnent à ruiner et à islamiser l’UE.

Ce pacte, c’est « Immigration no limit ».

« Il fait disparaître le concept de clandestinité. Il exige la discrimination positive, favorise le regroupement familial et facilite les transferts d’argent », dit Marine.

Ce texte, prétendument non contraignant, « aura bien une valeur juridique et engagera tous les pays signataires qui devront le respecter », ajoute-t-elle.

« Ce texte néfaste instaurera un appel d’air mondial et une forme de droit international à la migration », dit Éric Ciotti.

Il faudrait, au contraire, durcir la politique migratoire pour enrayer l’invasion.


« Les flux illégaux ont augmenté de 174 % en Espagne alors qu’ils ont baissé de 80 % en Italie », rappelle Brice Hortefeux.

C’est donc un signal catastrophique que Macron et Merkel vont envoyer à toute l’Afrique et à tout le Moyen-Orient.

La liste des pays qui jugent le pacte dangereux et qui refusent de se rendre au sommet de Marrakech pour le signer s’allonge de jour en jour.

En dehors des États-Unis, opposés au texte dès le début des discussions, ce sont la Hongrie, la Pologne, l’Autriche, l’Australie, la République tchèque, la Croatie, Israël, la Belgique et la Bulgarie qui disent non à l’invasion.

Slovaquie et Italie réservent leur réponse.

Merkel signera, mais l’Allemagne est divisée sur la question, l’AfD criant à la trahison.

En signant ce pacte migratoire, Macron va aggraver la situation dramatique des Gilets jaunes.

Ceux qui réclament davantage de social se trompent. La France, avec 750 milliards de social, est championne du monde de la redistribution.

En outre, 52 % des Français ne paient pas d’impôt sur le revenu.

Mais le drame est que ce pactole de 750 milliards est partagé avec toute la misère du monde.
Les Gilets jaunes doivent comprendre que le coût de l’immigration, c’est 1 500 euros par an et par citoyen, bébés compris.

Sans le coût démentiel de cette immigration de pauvres, chaque famille de 4 personnes devrait avoir un revenu supplémentaire de 6 000 euros par an, soit 500 euros par mois.

C’est exactement ce qui manque aux Gilets jaunes pour vivre décemment, se chauffer, se nourrir, se déplacer et bénéficier de loisirs pour eux et leurs enfants.

C’était la vie des Français en 1975, à la fin des Trente Glorieuses, quand la France était riche et prospère, avec une croissance à la chinoise et le plein emploi.

100 milliards partent chaque année en fumée pour payer le déficit économique d’une immigration insuffisamment productive, insuffisamment qualifiée, dont le taux d’emploi est beaucoup trop faible et qui émarge au guichet social bien davantage que les natifs.

C’est cela la vérité.
C’est cela la première cause de notre ruine.
Aussi longtemps que les Gilets jaunes n’auront pas intégré cette donnée essentielle, aussi longtemps que les élus et les journalistes maintiendront l’omerta sur ce sujet vital, tous les débats actuels sur le mouvement des Gilets jaunes resteront stériles.​

Il est temps de crever l’abcès et de stopper l’immigration. Stop à l’omerta !

Mais c’est malheureusement tout le contraire de ce que va faire Macron en allant au sommet de Marrakech pour signer un pacte suicidaire qui va appauvrir encore plus les Gilets jaunes.

La chasse aux populistes est ouverte. Avec Griveaux, mais aussi avec Castaner ou Darmanin, il ne fait pas bon brandir un drapeau français en scandant : « On est chez nous ». C’est du pur racisme, digne des années 30. Délirant !!

Mais attention, Monsieur le Président, vous dansez sur un volcan !


Jacques Guillemain
 
 

1 commentaire:

  1. Bonjour ,je pense qu,il faut laisser faire ce qui sont entrain de signer le jour ou il n,y aurra plus d,argent dans les caisse et que le peuples serras a l,agonis alors on ce retourneras vers les riches on leurs prendras tous se qui ont amasser par la ruse au peuple affin que le peuple tous unies ce partarge les biens a toute equites viola ce qui serrais leur monnaies de la pieces

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.