mardi 7 février 2017

Donald Trump : « Beaucoup de tueurs, beaucoup de tueurs. Pensez-vous que notre pays soit si innocent ? »

Le 07/02/2017


armée usa

Charles Sannat
7 février 2017   
 
Oui, je sais, vous allez hurler en m’expliquant que Trump est un abruti, un vilain, un xénophobe, un raciste et tout le reste.

Certes.
Je vous invite à lire cet article du plus grand quotidien francophone suisse, à savoir Le Temps.
C’est un journal sérieux et pas franchement réputé pour être « populiste » (beurkkkk).
Que les anti-Trump primaires en prennent de la graine, car cet article est « objectif ».
Tout simplement.
Ni pro ni anti.
D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris en quoi vouloir massacrer les habitants des pays du Moyen-Orient ou faire la guerre à la Russie étaient de bonnes idées, fussent-elles défendues par le beau et grand Barack Obama, alors que vouloir ne plus massacrer des musulmans et ne pas faire la guerre avec la Russie serait une preuve de folie avérée ou encore même un manque certain de bon sens. J’attends toujours à ce stade une explication intellectuellement convaincante.

Donald Trump prend une nouvelle fois la défense de Vladimir Poutine
« Le président américain Donald Trump a défendu une nouvelle fois Vladimir Poutine devant l’opinion publique américaine, montrant qu’il ne renonçait pas à trouver des accords avec le président russe sur les affaires de la planète. »

Mais dimanche, dans une interview diffusée sur Fox News avant le démarrage du très populaire Super Bowl, le président américain a défendu une nouvelle fois sa volonté de chercher à réchauffer les relations avec son homologue russe.

«Je le respecte», mais «ça ne veut pas dire que je vais m’entendre avec lui», a-t-il dit.
«C’est un leader dans son pays, et je pense qu’il vaut mieux s’entendre avec la Russie que l’inverse», a-t-il dit.
«Pensez-vous que notre pays soit si innocent ?»

Et au journaliste qui lui objectait que Vladimir Poutine était un «tueur», Donald Trump a invité de manière surprenante l’Amérique à un examen de conscience.
«Beaucoup de tueurs, beaucoup de tueurs. Pensez-vous que notre pays soit si innocent ?», a-t-il demandé, sans expliciter sa pensée.

Cette dernière réflexion a immédiatement suscité une salve de critiques, y compris dans son propre camp où Vladimir Poutine fait souvent figure de repoussoir.
 «Je ne pense pas qu’il y ait aucune équivalence entre la manière dont les Russes se comportent et la manière dont les États-Unis se comportent», a déclaré Mitch McConnell, le chef de file des républicains au Sénat.
«C’est un ancien du KGB, un voyou, élu d’une manière que beaucoup de gens ne trouvent pas crédible», a-t-il ajouté.

Haaaa, tout de suite la bonne indignation bien-pensante et dégoulinante à souhait.

De la joie de mourir sous une bombe américaine !
Combien de morts en Irak sous les bombes américaines depuis la première guerre du Golfe ? Combien ?
Le chiffre est simple.
Froid. Terrifiant.
 Des millions. Oui. Des millions de morts pour voler le pétrole irakien.
Et côté femmes et enfants, je peux vous assurer que nous parlons de plusieurs centaines de milliers.

Combien de morts en Yougoslavie sous les bombes de l’Otan ?

Combien de morts en Afghanistan sous les bombes américaines ?

Combien de morts en Libye sous les bombes américaines lancées par des avions français et anglais pour que BP et Total puissent voler, pardon, exploiter le pétrole libyen ?
Bref, croyez-vous que Trump ait un problème quand il parle des morts que nous faisons ?

Soyons sérieux, pour une fois.
Depuis 2001, les bombes américaines ont tué infiniment plus de monde sur la planète que les bombes russes.
Je ne parle pas évidemment des bombes américaines d’avant 2001, comme par exemple celles nucléaires d’Hiroshima ou Nagasaki, ni de celles sur le Vietnam, ni de celles sur la Corée, ni de celles sur la Normandie (une région de la France) en 44, je ne parle pas non plus de celles sur l’Allemagne comme à Dresde.

Les bombes américaines sont de gentilles bombes.
 Les morts tués par les bombes américaines sont des morts bienheureux.
Alors qu’une bombe russe, c’est douloureux.
 Ce n’est pas bien une bombe russe.

Il ne vient donc à l’esprit de personne de dire qu’une bombe lancée est un drame ?
Toute bombe lancée est un échec de la paix ?
Toute bombe utilisée est un désastre.

Nous, on est les gentils quand on massacre.
 Les méchants, c’est les « zautres » !
Croyez-y si cela vous permet de dormir.

La réalité, c’est que c’est exactement l’inverse et que nous avons bien peu de leçons à donner.
D’ailleurs, je pense que des dizaines de millions d’habitants de nombreux pays gardent un souvenir ému de l’exportation de la « démocratie américaine » !

N’oubliez pas Chirac en 2003, ou le discours de De Villepin à l’ONU.

 Le monde est-il devenu fou à ce point-là pour oublier la moindre parcelle de vérité ?

Combien de milliers de milliards dépensés par l’empire américain pour faire des guerres pourtant perdues ?

Combien aussi de vies américaines perdues ?
 Combien de blessés, de meurtris, d’invalides ?

Lisez donc cet article du Temps, il vous changera de toutes les imbécillités prononcées par des ânes bêlants qui se croient intelligents et bien informés.

Vous vous rendrez compte aussi que de l’autre côté des Alpes, les journalistes sont moins ahuris que chez nous, moins manipulateurs aussi.

Charles SANNAT

Pour les insultes habituelles c’est directement sur mon adresse mail charles@insolentiae.com

Source Le Temps ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.