jeudi 26 mars 2015

La caste et ses mauvaises manières

Par Ivan Rioufol le 26 mars 2015 17h45


 

La caste mérite bien cette appellation, en regard de ses privilèges indus. Cette nouvelle aristocratie est au cœur de la crise de la démocratie.
 
 Le jeune président de Radio-France, Mathieu Gallet, est exemplaire de cette élite médiatique.
Non content, à peine nommé, d’avoir fait refaire coûteusement son bureau et d’avoir réclamé une voiture neuve, il s’est adjoint un consultant pour gérer son image, à 90.000 euros par an. Parallèlement, Gallet annonçait suppressions de postes et réductions de budget.
Mais il y a mieux :  les parlementaires viennent d’adopter à l’unanimité une loi à leur seul bénéfice. Elle leur permet de doubler la durée d’indemnisation des élus, après leur fin de mandat.
Fixée à six mois jusqu’à présent, l’indemnité va passer à douze mois.
Que la caste ne soit donc pas surprise de la réponse des urnes… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.