lundi 30 septembre 2013

Emploi, la fin programmée d’une politique dépassée.

par
     
 
EMPLOI : LE REFUS DE LA VERITE OU LA FIN PROGRAMMEE D’UNE POLITIQUE DEPASSEE.
 
Les évolutions, tant au plan politique qu’économique, sont plus rapides, brutales et leurs conséquences deviennent de plus en plus difficiles à cacher aux Peuples.
 
La politique Française a toujours été caractérisée par une forme d’opacité d’apparente bonne morale.
 
Des gouvernements de salon, d’alcoves parfois, une information maitrisée et formatée, des conciliabules entre conseillers plus ou moins occultes dans une ambiance feutrée et secrète, des réseaux ménagés et qui oeuvraient tranquillement à la préservation de leurs intérêts, un paternalisme apparent et une réelle complicité entre membres de la Nomenclatura permettaient de dissimuler assez facilement la réalité du Pays.
 
Les politiciens gouvernaient avec une tranquillité ronronnante, bénéficiaient de la complaisance de la presse pour la préservation de leur vie privée et les Français se contentaient de cet état de fait…

Ils n’ont pas vu venir la déferlante du net et des réseaux sociaux ou du moins, du fait d’un entourage de courtisans, l’ont très largement sous estimée.
Ils se sentent aujourd’hui nus et indécents dans la lumière puissante d’une actualité qu’ils ne contrôlent désormais que très partiellement.
D’une somnolence dissimulée par des médias complices, les réseaux sociaux ont fait une paralysie maintenant très visible… Ils n’ont pas eu le temps de s’adapter à ce nouveau contexte qui les rend vulnérables et souvent ridicules…
 
Les discours sur l’EMPLOI constituent le plus bel exemple de leur embarras, de leur peur, pour de tristes raisons électorales ou d’ambition personnelle, de s’exprimer au moins de manière décente.
 
De plus, il est évident que l’énoncé de la vérité précipiterait leur fin…
 
L’anesthésie est si forte, qu’ils n’ont même plus la clairvoyance de comprendre que cette fin, dans le contexte international actuel est proche et que leur « consanguinité », du fait de leurs parcours identiques, les mène à disparaitre…
 
L’EMPLOI, tel que l’ont connu nos Parents et Grands Parents, appartient au passé….
 
Les pseudo inversions de la courbe du chomage constituent une très pauvre manière de traiter ce problème mois par mois et de dissimuler une totale impuissance de cette ancienne élite à agir de manière pérenne sur ce problème crucial.
 
La vérité est qu’il faudra inventer une autre organisation générale de la société.
 
Le temps où les Français « appartenaient à une entreprise » du berceau au cercueil est révolu…
  • Qui ose dire que les restructurations industrielles et les fermetures de très grosses usines ou entreprises n’en sont qu’à leurs débuts ?
  • Qui ose dire que des dizaines de milliers d’emploi sont non seulement menacés mais condamnés à court et moyen terme du fait des fusions et modifications capitalistiques en cours et à venir ?
  • Qui ose dire que les Présidents des grands Groupes sont les otages de leurs actionnaires et n’ont plus le temps de mettre en place des politiques pérennes? 
  • Qui ose dire que les gains énormes de productivité, les délocalisations et l’internalisation des marchés vont laisser « sur la touche » un très grand nombre de personnes ?
  • Qui ose dire que la France, dans le systême actuel, ne pourra plus indemniser ou aider les vagues successives de chômeurs dont il faudra cependant assurer « la survie » ?
  • Qui ose dire que notre beau système de protection sociale est en danger ?
Ce phénomène a d ailleurs commencé et le privé devient un intervenant essentiel en ce domaine.
 
Ce n’est pas la plaisanterie des « Emplois d’avenir » ou de l’invention de pseudos postes virtuels financés par un Etat en difficulté, qui changeront quelque chose..
 
Or, vous n’avez rien à proposer qui ne vous mène à un échec électoral immédiat !
Sauf votre respect, la France se moque de votre avenir politique et malgré vos tentatives de briser l’information, les Français sont mieux informés.
Messieurs les Gouvernants et autres « leaders, vous n’avez plus de crédibilité.
Les Ors de la République couvrent une misère que vous ne parvenez plus à dissimuler.
Votre boite à outils est dérisoire et ne rassure plus personne…
 
Vous serez condamnés à admettre ce changement d’époque et vous retirer la tête basse pour laisser enfin place à une nouvelle génération, décidée, elle, à agir, dans la douleur certes mais avec intelligence, pragmatisme et courage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.