dimanche 16 juin 2013

Agression de militants anti-mariage gay par des « antifa » à Angers

by


Agression de militant anti-mariage gay par des « antifa » à Angers vendredi dernier en plein jour vers 18h30 dans une des rues les plus commerçantes du centre-ville d’Angers.

Nous avions publié une photo du jeune « antifa » lors du reportage depuis les Veilleurs Angers (en bleu sur la photo).
 
SONY DSC
 
 SONY DSC



une vingtaine de personnes nous sont tombées dessus, armées de planches à clous, de battes de Baseball, ainsi que de poings américains et de couteaux.

Témoignage d’un jeune militant présent :



» Tandis que nous sortions de chez une amie vers 18h30, nous avons croisé 4 personnes se revendiquant « antifas » après nous avoir reconnu suite à notre présence aux derniers veilleurs d’Angers, ils nous ont insulté: nous leur avons demandé qui ils étaient, ils ont refusé de nous répondre, l’échange en est resté là. Moins de 2 minutes après, dans la même rue, une vingtaine de personnes nous sont tombées dessus, armées de planches à clous, de battes de Baseball, ainsi que de poings américains et de couteaux. Un militant a été blessé; ayant pris un coup de bâton à l’arrière du crâne, sa tête a percuté une voiture, cassant une vitre de celle-ci. Le militant s’est retrouvé au sol et l’agresseur l’a à nouveau frappé sur le dessus du crâne. «
 
Img17410348
 
La victime témoigne :
 
» Je m’en tire avec des douleurs aux cotes, deux impacts de planches de 5cm de long : Un sur le crane et le deuxième sur la nuque (avec un trou de clou). En prenant le premier coup ma tête à heurté une vitre de voiture qui a éclaté sous l’effet du choc, je me suis retrouvé par terre, mon agresseur en a profité pour me mettre un autre coup sur la nuque. J’ai eu beaucoup de chance, je pense que ces coups aurait pût être mortels. «

L’ambiance est devenue nauséabondes à Angers, en deux semaines, les agressions ont éclatées à Angers vis-à-vis de nos militants. Nous avions déjà tiré la sonnette d’alarme mercredi dernier avec la menace antifa vis-à-vis des veilleurs ! Il y a deux semaines, l’un d’eux, Jean-Eudes, qui avait vu son hall d’immeuble dégradé à plusieurs reprises par des autocollants « SCALP » et NPA, a été menacé chez lui par un homme se revendiquant « responsable de la CGT »; dans le même après midi, il a été agressé par trois individus pour ses opinions politiques. L’un d’eux cependant était présent aujourd’hui lors de l’agression, semblant être l’un des meneurs de la bande d’extrême-gauche.

Pierre-Nicolas un autre militant a également eu le plaisir de trouver des menaces de mort gravées sur sa porte.
 
A Angers les bandes d’extrême-gauche se montrent de plus en plus belliqueuses vis-à-vis de leurs opposants politiques, les veilleurs en ont fait les frais ces deux dernières semaines; à l’appel du NPA et du Front de Gauche, ceux-ci ont pu voir leurs veillées perturbées par des gauchistes (certains d’entre eux étant armés de casques ou de tiges en bois), lesquels sont allés jusqu’à crever les pneus d’un veilleur responsable des enceintes et du micro.
 
Ce climat montre que François Hollande, loin de rassembler les français comme il l’avait prétendu, mène une politique faisant monter les violences dans toutes les villes de France.
Guillaume H

2 commentaires:

  1. Les deux photos du haut ont été prises le 12 juin (informations EXIF) soit mercredi et pas vendredi. La photo de la voiture cassée n'a pas été prise avec le même appareil et n'est pas datée.
    Etrange, non ?
    Et puis c'est étrange d'avoir des photos de soi disant avant, des photos de soi disant après et aucune photo de pendant

    RépondreSupprimer
  2. "Nous avions publié une photo du jeune « antifa » lors du reportage depuis les Veilleurs Angers (en bleu sur la photo)."

    C'est bien ce qui est dit dans l'article.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.