vendredi 20 mars 2015

Grande marée ou connerie du siècle ?

par Bernard Dugué (son site)
vendredi 20 mars 2015



Coefficient 119, la grande marée du siècle arrive et les autorités sont mobilisées, l’alerte est maximale, une horde de vagues risque de déferler et les médias sont mobilisés pour filmer ce gigantesque événement qui en réalité, risque de faire un flop monumental, révélant au passage l’atmosphère de peur et de précaution qui règne.

Je me demande même si certains ne jouent pas à se faire peur.
C’est très tendance et c’est ce qui fait le succès des films gore.
 C’est aussi un trait psychosociologique de notre époque depuis une quinzaine d’années.
Avec le fameux bug de l’an 2000 qui devait paralyser le système informatique mondial.
Le philosophe a pour essence d’utiliser la raison pour examiner les choses.
Encore faut-il connaître les choses.
Cette marée du siècle, ce siècle durant en réalité 18 ans, mais ça fait plus choc de parler de siècle, possède un coefficient de 119 ce qui ne lui confère aucun caractère exceptionnel excepté un simple nombre.
 Il faut savoir que toutes les années, lorsque les équinoxes et les lunaisons se conjuguent, des marées de fort coefficient sont observées.
Quelque 10 à 20 marées dépassant les 110 et quelques unes atteignant les 115 ou 116 sans que cela n’effleure les médias plus qu’à l’ordinaire.
Une marée de 115 produit souvent des effets minimes.

 Par exemple un reportage sur les pêcheurs à pieds présenté par Jean-Pierre Pernaud dans le JT de 13 heures sur la Une.
 Il faut savoir qu’entre une marée de 115 et de 119, la différence de hauteur n’est pas si énorme qu’on ne le pense.
Quelques 10 à quinze centimètres pour un marnage d’environ 5 mètres du côté d’Arcachon.
Dans la baie du mont Saint-Michel, la différence est un peu plus élevée vu que le marnage dépasse allègrement les 10 mètres.
Le risque d’inondation dû à une grande marée dépend bien plus des conditions météorologiques.
De la pression atmosphérique et surtout du vent et des situations de tempête lorsque se conjuguent les grosses vagues et la dépression.
 Parfois, une forte houle renforce l’effet de la mer sur les rivages.

 Lors de la tempête Xynthia, le coefficient de marée n’était que de 102.
 Pour cette marée du 21 mars 2015, la météo s’annonce clémente, avec petites ou jolies brises venant surtout des terres, bref, pas de quoi engendrer des phénomènes exceptionnels.
 Ce qui n’empêche pas les services des stations côtières de l’Aquitaine de déployer des mesures de protection.
Avec un principe de précaution sur employé.
Cela relève de la psychopolitique locale.
L’habitant du coin constate que la mairie s’occupe de lui, le materne et le protège et même l’infantilise en lui interdisant l’accès à la plage.
L’élu local se rassure sur son utilité et son travail.
Il se donne une bonne image.
Il ne se passera pas grand-chose sur les côtes mais cela ne veut pas dire que les phénomènes extrêmes seront absents.

Observez bien, placez-vous au bon endroit et au bon moment.
Vous allez assister à un grand spectacle.

 Entre le 19 et le 22 mars va se produire une grande marée médiatique avec des envoyés spéciaux, des quidams interrogés, des images de mer, de bloc de granit et de grand sacs de gravier disposés face à la mer pour contrer les envahisseurs marins et les déferlantes de hordes de vagues.

 Le seul avis de tempête est annoncé pour les 22 et 29 mars à partir de 20 heures.

 Nous connaîtrons le résultat des élections départementales.

source

2 commentaires:

  1. Il va effectivement y avoir une grande marée, humaine. c'est bon pour le PIB, puis en ce moment il ne se passe rien sur la planète pour remplir l'AFP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils se sont plantés sur la date de la marée du siècle, celle ci aura lieu le 22

      Supprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.