vendredi 24 mai 2013

Manif pour tous: la “droitosphère” en action

Par

 
 
 
Réseaux Appels à manifester, argumentaires, reportages… : les sites Internet de droite sont omniprésents dans la bataille. Revue de détail. Non exhaustive.
Mobilisation. Du haut de la croix de Provence, un drapeau de La Manif pour tous flotte sur la région : « + 1 point pour Aix-en-Provence ! » et l’attribution du « bandana blanc à pois rouges » à la ville « ayant grimpé le plus haut pour positionner une banderole ». C’est dans le cadre de ce « meilleur jeu de l’année 2013 » que le site Ta ville en action (www.tavilleenaction.wordpress.com) recense, classe et note toutes les opérations de contestation de la loi sur le mariage homosexuel. Une parfaite illustration de cette nouvelle symbiose entre la “droitosphère” et les différentes émanations de La Manif pour tous. Ces sites naissent, confirment leur poids sur la Toile ou gagnent une nouvelle aura parce qu’ils informent, “réinforment”, fédèrent et relayent toutes les initiatives.

Il y a bien entendu les sites de La Manif pour tous (www.lamanifpourtous.fr) et du Printemps français (www.printempsfrancais.fr), mais il faut aussi compter avec Le Salon beige (www.lesalonbeige.blogs.com), devenu incontournable pour qui veut savoir en temps réel quelles sont les actions en cours en France, mais pas seulement : il n’est pas une heure sans son lot de saluts de manifestants du monde entier, en photo ou en vidéo, pas une journée sans une invitation lancée à aller accueillir les ministres en déplacement. Et chaque fois, les films et les photos sont publiés.

 C’est ravageur pour le gouvernement, dont certains membres ont parfois dû annuler des visites en province (Valeurs actuelles du 2 mai) sous la pression des manifestations. Et grisant pour les participants.

Même principe de diffusion en direct de reportages réalisés par des internautes — et des manifestants — sur le site Le Rouge et le Noir (www.lerougeetlenoir.org). Et un postulat qui place l’internaute dans un rôle d’acteur de la résistance à la loi Taubira. L’objectif est de faire « découvrir l’argumentaire de défense de la famille traditionnelle, bâti par nos rédacteurs à partir des assertions communément utilisées dans les grands médias par les zélateurs du mariage ganymède ». Ce principe d’argumentaire, on le retrouve aussi sur La Table ronde (www.latableronde.wordpress.com) qui publie son “Manifeste des catholiques excédés”.

Et partout, ces liens vers d’autres sites toujours plus nombreux, où les points de rendez-vous s’échangent chaque fois plus rapidement. Plus vite, en tout cas, que ne peut réagir la police, qui, bien qu’informée par les mêmes canaux, se trouve souvent contrainte de constater qu’une action éclair, relayée via Twitter ou des SMS, a déjà eu lieu puis s’est dispersée. À l’image du blocage du Pont-Neuf, le 4 mai, au coeur de Paris, un samedi après-midi, pendant près de quarante-cinq minutes avant l’intervention des forces de l’ordre, qui n’ont pu interpeller personne.

Le travail de ces sites Internet s’inscrit aussi dans la durée. Si tous préparent la grande manifestation du 26 mai, elle ne représente pas une fin en soi. En effet, il est toujours exclu de “lâcher”.

À un internaute qui demandait : « Le 27 mai, qu’est-ce qu’on fait ? », Le Salon beige répondait en relayant la réponse du blog Éthique et Société (www.ethique-et-societe.fr) : « C’est ce jour-là que tout commence ! »

Photo © AFP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.