jeudi 23 mai 2013

Il faut "faire soigner" les maires qui refusent de marier des couples homosexuels, lance Pierre Bergé.


Par Delphine Legouté

| 21/05/13 - 07:00

Invité de BFMTV le 20 mai au soir, Pierre Bergé, très engagé dans le soutien au mariage pour tous, a dit "rester sans voix" face aux maires qui commencent à affirmer qu'ils refuseront de marier des couples homosexuels, à l'image de Jacques Remiller, maire UMP de Vienne, et de ceux à droite qui parlent d'objection de conscience comme Guillaume Peltier.

Alors qu'on lui demande ce qu'il faudrait faire à leur encontre, l'homme d'affaires répond tout d'abord, sur un ton las :


Les faire soigner.

Et poursuit en regrettant que François Hollande ait évoqué en novembre une "
liberté de conscience" accordée aux maires qui refusent d'unir des couples d'hommes ou de femmes. Une expression par la suite retirée.

Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, moi ? Il ne faut rien faire [contre les maires récalcitrants, ndlr].

Le président François Hollande, que j’admire, a fait une erreur en parlant de la liberté de conscience. Il n'y a pas de liberté de conscience vis-à-vis des lois de la République. On doit les appliquer et puis c’est tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.