dimanche 14 juillet 2019

Essonne : Des ventes anormalement élevées d’acide chlorhydrique dans les magasins inquiètent la police



 

Illustration. (photo Gérard Bottino/Shutterstock)
Les stocks d’acide chlorhydrique de plusieurs enseignes en Essonne sont partis en fumée ce samedi. Des ventes soudaines qui inquiètent les autorités.

Surpris par l’ampleur de ces achats en masse, plusieurs magasins ont contacté la police samedi en fin de journée selon nos informations, confirmant celles du journal Le Parisien.
C’est notamment le cas du magasin Castorama de Montgeron / Vigneux-sur-Seine, mais également du magasin Weldom situé à Etampes, qui a choisi de refuser des ventes de grosses quantités d’acide chlorhydrique.

Utilisé normalement pour détartrer ou déboucher les WC, ou encore pour décaper le carrelage, l’acide chlorhydrique est un concentré incolore et très corrosif.
Autrement dit, sur la peau ou dans les yeux, il peut causer de graves blessures.
« Leur but est de fabriquer des cocktails Molotov ou des bombes d’acide »

Selon une source policière habituée au terrain que nous avons interrogée, il n’y a aucun doute sur les raisons de ces achats : « Ces individus ont clairement l’intention de s’en servir à l’encontre des policiers et des gendarmes, ou même contre les pompiers, lors des festivités et potentiels débordements du 14 juillet.
Leur but est de fabriquer des cocktails Molotov ou des bombes d’acide.
Une fois la nuit tombée, c’est encore plus difficile de faire face à ce genre d’armes qui sont particulièrement dangereuses ».

Des violences urbaines depuis deux nuits à Grigny

Des jets d’acide ont déjà été constatés à l’encontre des forces de l’ordre lors de violences urbaines, mais également lors des maintiens de l’ordre des manifestations de Gilets jaunes.
Par ailleurs, depuis deux nuits, les forces de l’ordre sont violemment prises à partie à Grigny 2.
La nuit dernière, les policiers ont été attaqués par une trentaine d’individus munis de mortiers d’artifice notamment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.