mercredi 21 novembre 2018

Gilets jaunes

 
gilets_jaunes_samedi_241118.jpg
 
Pierre Vial, Président de Terre & peuple
 
Je ne supporte plus les « y a qu’à – faut qu’on » qui trouvent toujours d’excellentes raisons de ne pas bouger… tout en donnant, bien sûr, d’excellents conseils pour expliquer, grâce au fruit de leurs géniales cogitations, ce qu’il faudrait faire.

Le mouvement des Gilets Jaunes est ce qu’il est.
Et alors ?
Tout ce qui ébranle le Système est bon à prendre.
C’est un démenti spectaculaire aux éternels pessimistes assurant que rien ne pourrait faire bouger le peuple de veaux qui est le nôtre.
Pensez-y : nous sommes peut-être en 1788.
Les révolutionnaires en chambre nous disent que les GJ ne sont guidés que par des raisons bassement matérielles.
Quand on ne sait pas comment finir le mois, avec des gosses à nourrir, on a quelques raisons d’avoir le souci du matériel.
Personne ne peut dire comment les choses vont évoluer.

Mais une chose est sûre : rester sur le bord de la route, en regardant le spectacle pour compter les coups, est indigne.

A 76 ans, je ne rougis pas de mettre un gilet jaune.

Et de dire merde aux intellos.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.