lundi 2 janvier 2017

Véhicules brûlés : le ministre de l'Intérieur brise le thermomètre

Le 02/01/2017
 
 
Unknown-29

02 janvier 2017

Véhicules brûlés : le ministre de l'Intérieur brise le thermomètre

En plein état d'urgence et alors que près de 100 000 forces de sécurité avaient été mobilisées la nuit du 31 décembre, 454 personnes ont été interpellées à travers la France, notamment pour des agressions visant les forces de l'ordre et 301 placées en garde-à-vue.
Le phénomène des voitures brûlées a été observé un peu partout : quelque 25 véhicules ont par exemple été retrouvés carbonisés dans les Yvelines, une dizaine d'autres au total ayant brûlé à Brest, Rennes et Vannes.
On dénombre 650 incendies de véhicules, là où ils étaient 602 l'an passé.
Mais selon Le Mondele nouveau ministre de l’intérieur a donné le chiffre des « mises à feu » plutôt que le nombre de véhicules incendiés, moins favorable. 

Bruno Le Roux évoque les « mises à feu directes », c’est-à-dire les départs de feu, et non pas le nombre de véhicules brûlés – y compris ceux qui se sont enflammés par propagation.
Or, depuis 2013, MM. Valls et Cazeneuve s’intéressaient au nombre total de véhicules brûlés comme leurs prédécesseurs. M. Le Roux a brusquement changé de thermomètre.
Voici le nombre total de véhicules brûlés les réveillons précédents (chiffres du ministère) :
  • 804 voitures avaient brûlé en 2016,
  • 940 en 2015,
  • 1 067 en 2014
  • 1 193 en 2013.
Or, le ministre déclare  :
"Sur les cinq dernières années, le nombre de véhicules brûlés a diminué de 20 %"
Le nombre total de véhicules brûlés doit donc avoir tourné autour de 954. Soit 19% de plus par rapport à 2016.
Posté le 2 janvier 2017 à 08h02 par Michel Janva

Lien permanent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.