lundi 16 janvier 2017

Militaire poignardé à Chambéry. "Mon frère s'appelait Geoffrey Bellir, il avait 24 ans"

Le 16/01/2017

Geoffrey Bellir © Photo transmise par la famille.

AR
Publié le 16/01/2017 à 18:28, mis à jour le 16/01/2017 à 18:30

© Photo transmise par la famille. Geoffrey Bellir

Samedi soir à Chambéry, un jeune militaire est décédé d'un coup de couteau.

 Alors que le suspect était toujours recherché par la police, ce lundi 17 janvier, sa grande soeur nous a contactés pour témoigner.

"Mon frère avait 24 ans, il aurait eu 25 ans le 10 mars, et s'appelait Geoffrey Bellir" explique Karyn Britten, sa grand soeur.
"Il était militaire à Varces et voulait intégrer la Légion Etrangère, il habitait avec notre mère à Chimilin en Isère". 

Samedi soir, alors que le jeune homme venait d'arriver en train à Chambéry avec un ami, il a été victime d'une agression.
Un coup de poignard dans la poitrine qui l'a mortellement atteint.


"D'après ce que son ami nous a raconté, mon frère a simplement maitrisé un individu en sortant de la gare. Cette personne l'a ensuite suivi, puis lui a donné un seul coup de couteau" raconte Karyne. "Etant donné son métier, il n'a sûrement pas donné de coup à son agresseur" insiste-t-elle.
Les secours n'ont rien pu faire.

Ce lundi 17 janvier, le procureur indiquait que l'agresseur était toujours en fuite et recherché par la police.
 Le corps de Geoffrey Bellir a été autopsié aujourd'hui.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.