jeudi 10 mai 2018

Brigitte Macron va coûter 200.000 Euros par mois aux Français !

 
 
brigitte_macron_200000€_par_mois

L’épouse d’Emmanuel Macron, Brigitte, se lance dans son rôle de First Lady dès cette semaine.
 
Cet article a lui seul suffit à démontrer à quel point l’exécutif français est malade, c’est à peine croyable mais c’est ainsi.
 
Comment peut-on gaspiller une telle somme d’argent pour un poste qui ne sert strictement à rien concernant les Français ?
Comment peut-on gaspiller une telle somme d’argent alors que l’État est en train d’asphyxier tout le monde – sauf les ultra riches – avec encore plus de taxes et d’impôts ?
 

Suite à l’investiture d’Emmanuel Macron et de son souhait de doter la Première Dame d’un statut, des sources confidentielles ont évalué le budget mensuel qui lui serait attribué :
  • équipe d’environ 5 collaborateurs (directeur de cabinet, assistants…) : 75.000€ (en prenant en compte les charges salariales)
  • voitures de fonction avec 3 chauffeurs (rotation de 3 chauffeurs pour disponibilité 24h/24) : 45.000€ (en prenant en compte les charges salariales). Mr Macron précise que les voitures seront partagées avec celles du président pour des éconnomies de fonctionnement.
  • une coiffeuse et une maquilleuse : 15.000. Mr Macron souhaite éviter la polémique du coiffeur de François Hollande en limitant le salaire à 5000€
  • frais de représentation (très clairement, un budget shopping d’après un député de l’opposition Les Républicains) : 50.000€
L‘opposition LR, PS, FN et France Insoumise est vent debout contre ce budget qu’ils jugent « disproportionné à un moment où les Français remettent en cause la classe politique et l’austérité programmée par Mr Macron.»
Le député de la France Insoumise Jean-Luc Mélanchon a également fustigé le fait « (qu’on) retire 5 Euros d’APL pour habiller Brigitte ! On demande des économies, mais toujours aux mêmes ».Madame Marine Le Pen du Front National a commenté « La République En Marche, oui ça marche pour les copains et les femmes des élus. On retrouve les travers des précédents gouvernements qui ont miné la confiance des citoyens envers les institutions ».
La proposition de loi sera bientôt soumise à l’Assemblée Nationale pour vote.

En-bref.fr vu ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.