samedi 12 mai 2018

Attaque au couteau à Paris : deux morts, dont l'assaillant




L'assaillant a été abattu par les forces de police.@ Thomas SAMSON / AFP
 

 
Un homme a attaqué des passants au couteau, samedi soir dans le 2ème arrondissement de Paris, faisant au moins un mort et quatre blessés avant d'être abattu.
 
L'ESSENTIEL EN DIRECT
Une personne a été tuée et quatre blessées samedi soir dans le centre de Paris par un homme armé d'un couteau, qui a été abattu par des policiers, a-t-on appris auprès de la préfecture de police.
 
Les trois informations à retenir :
  • Un homme criant "Allah Akbar" a attaqué des passants au couteau, samedi soir dans le deuxième arrondissement de Paris
  • Le bilan est d'au moins un mort et quatre blessés parmi les passants
  • L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre
#LES FAITS
 
Au moins un mort et quatre blessés parmi les passants. 
L'agression a eu lieu dans le 2ème arrondissement, près de l'Opéra, en plein cœur de la capitale, dans un quartier de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir. 
L'homme a agressé au couteau cinq personnes, dont une est morte, aux abords de la rue Saint-Augustin, a indiqué la préfecture de police.
Quatre personnes ont été blessées : deux ont été transportées en "urgence absolue" à l'hôpital, deux en "urgence relative", selon cette source.
 
Collomb salue le "sang froid" de la police. Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué "le sang froid et la réactivité des forces de police qui ont neutralisé l'assaillant". "Mes premières pensées vont aux victimes de cet acte odieux", a-t-il ajouté.
 
#L'ENQUÊTE
La brigade criminelle saisie.
La brigade criminelle a été saisie, a-t-on appris de source judiciaire.
Un important dispositif policier a été mis en place sur la zone de l'attaque. Les motivations de l'agresseur, elles, étaient pour l'heure inconnues.
Selon les informations d'Europe 1, l'homme aurait crié "Allah Akbar".
 
#LES RÉACTIONS
Griveaux appelle à "rester vigilants et unis".
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a lui aussi réagi sur Twitter : "Pensées pour les victimes de l'attaque qui a frappé le cœur de Paris ce soir. Ma reconnaissance aux forces de police qui ont neutralisé l'assaillant. Face à la menace, nous devons rester vigilants et unis", a-t-il écrit. "Soutien à nos forces de l'ordre qui ont neutralisé un assaillant islamiste à Paris. Le peuple français ne se contentera plus de commentaires. Ce sont des actes qui sont attendus", a quant à elle jugé Marine Le Pen, présidente du Front national, quand le député LREM et ex-Premier ministre Manuel Valls a appelé à "ne pas baisser la garde".
La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes, dans l'Aude, avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

source

 
 

Khamzat Asimov, né le 1er novembre 1997 en Tchétchénie.
Naturalisé français en 2010 sous Sarkozy
Fiché S sous Hollande en 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.