mercredi 21 septembre 2016

Qatar: des centaines d’ouvriers étrangers sans salaires depuis des mois

Le 21/09/2016

 
Qatar: des centaines d’ouvriers étrangers sans salaires depuis des mois
 
Photo d'archives, AFP
Des centaines d’ouvriers étrangers, employés au Qatar par une entreprise de travaux électriques, sont sans salaires depuis quatre mois, a indiqué mardi l’un des chefs de la communauté indienne.
 
Ces travailleurs veulent rencontrer l’ambassadeur d’Inde à Doha pour parler de leurs difficultés, a déclaré à l’AFP Arvin Patil de l’association de bienfaisance Indian Community Benevolent Forum.
Les travailleurs seraient employés par une compagnie basée à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis.
«Entre 300 et 400 travailleurs n’ont pas été payés», a précisé M. Patil.
«On va voir ce qu’on peut faire. On peut donner de l’argent à une ou deux personnes, mais c’est plus difficile quand il s’agit de 300 personnes au moins», a-t-il dit.
Selon lui, il s’agit non seulement de ressortissants indiens mais aussi d’ouvriers originaires de différents pays.

Les Indiens forment le plus gros contingent de migrants au Qatar.
Ils représentent quelque 545 000 personnes sur une population totale de 2,5 millions d’âmes.
Les salaires de ces ouvriers n’ont pas été payés malgré l’introduction en novembre dernier d’une réglementation garantissant le transfert automatique des salaires sur les comptes bancaires des intéressés.
 
Le Qatar est régulièrement sous le feu des critiques de défenseurs des droits de l’Homme et de syndicats internationaux pour les conditions de travail dans l’émirat, notamment sur les chantiers du Mondial de football qu’il doit organiser en 2022.
 
En Arabie saoudite, les employés d’un hôpital privé ont observé lundi une grève --action rare dans le royaume-- pour protester contre le non paiement de leurs salaires.

Des milliers de travailleurs du bâtiment avaient souffert du même problème en raison des difficultés des firmes qui les emploient.

journaldemontreal.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.