jeudi 15 septembre 2016

Les roquets Morin et Barré s’inspirent des méthodes nazies pour baver sur Zemmour


Publié le 15 septembre 2016 - par Caroline Artus
 
 
danielmorin


C’est la curée pour Eric Zemmour. Le 14 septembre, sur France Inter, ils ont été deux à dégueuler leur «humeur originale » sous les gloussements imbéciles des Cohen et compagnie.

D’abord, Daniel Morin, d’humeur animalière.
 Eric Zemmour ?
http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/ferme-gueule-daniel-morin-a-message-eric-zemmour/
« Le petit animal issu de la famille des lutins fascistes médiatiques (expression reprise en latin, s’il vous plaît !).
 Je ne sais pas de quoi souffre ce petit être à l’allure chétive de la hyène, au regard sournois du rongeur et aux manières bourrues de charognard arrogant. Comment ce tout petit monsieur arrive-t-il à emmagasiner tant de haine sans que cette dernières ne lui sorte par tous les orifices que la nature lui a donné et que l’homme serait bien inspiré de lui boucher ».
Reductio ad hitlerum, attaques ad hominem, attaques ad personam : l’empêcheur de penser rond Eric Zemmour, dont les livres se vendent comme des petits pains, dont les analyses et les conclusions qu’il tire des décisions politiques prises depuis des décennies lui rallient une partie grandissante de la population, dont l’acuité intellectuelle ne dépasse même plus tant elle écrase comme une mouche celle de ce petit roquet conformiste débilitant, Eric Zemmour, donc, s’assoit comme un adversaire tellement supérieur qu’il s’agit désormais de le clouer au pilori en le transformant en bête immonde.

Hyène, rongeur, charognard ?
 Mais ces termes ressemblent furieusement à ceux employés par la propagande nazie envers les juifs ! « Parasite sale et contaminant, pouilleux qui ne mérite pas de vivre dans une société dite civilisée ». Le journal Der Stümer s’en donnait à cœur joie qu’il les représentait comme des gens « répugnants avec des défaut exagérés et des corps difformes ».
Le film Der Ewige Juden », commissionné par Goebbels commençait, précisément, par montrer des rats sortant d’un égout avec, en sous-titre : « Si les rats représentent la vermine du royaume des animaux, les Juifs sont la vermine de la race humaine, et comme les rats, diffusent les maladies et la corruption ».
Hyène, rongeur, charognard, c’est bel et bien d’Eric Zemmour qu’il parle, le petit kapo médiatique.

Des odeurs nauséabondes sortant de ses orifices ?
 Mais il accuse Eric Zemmour de saleté, l’idéologue multiculturaliste qui vomit ses calomnies ! Zemmour exhalerait même un « souffle relent de baies tièdes » !
 De mieux en mieux !
Après la période nazie, nous voilà catapultés 800 ans en arrière.
 Le nez délicat de l’Inquisiteur Danielus Morinus, éminent spécialiste des baies et de l’enfer, drappé dans sa bure, incommodé par des odeurs coupables qui se dégageraient du «vilain Gargamel ».
Il persifle, il vocifère, il s’époumone, il raille, la réincarnation sur terre de Robert Le pieux : il condamne au bûcher l’hérétique Zemmour.
Alors, qu’est-ce-qu’il finit par lui crier, ce « gugus de France inter, la radio des cocos » (c’est lui l’affirme) ?
« Ferme ta gueule, ferme ta gueule », « La ferme, ferme ta gueule » …au cas où on n’aurait pas compris.

Ensuite, dans le genre toujours aussi original, il y en a un autre, de gugus, sur Radio Paris.
C’est Pierre-Emmanuel Barré.

http://www.fdesouche.com/766615-quand-lhumoriste-pierre-emmanuel-barre-se-lache-sur-eric-zemmour
Un sacré aussi, celui-là.
La littérature, les livres, il déteste.
A cause que Zemmour lit beaucoup et vend plein de livres (ce n’est pas de lui ), « des centaines de milliers d’arbres sont arrachés, broyés, réduits en pâte à papier et finiront dans la maison d’Edition d’Eric Zemmour tartinée de merde comme une feuille de PQ comme un lendemain de raclette ».

" Des arbres sacrifiés pour Zemmour " , c’est même le titre de son passage à l’émission.
Zemmour coupable de la déforestation de la planète – dit avec une telle classe – ça nous en bouche un coin !
 Ses propos nous rappellent, d’ailleurs, les Unes de Charlie Hebdo.
Eh, les gars, vous n’auriez pas un souci avec l’image du postérieur ?
Et voilà que, lui aussi, ressort les nazis du placard.
Quand ceux-ci abreuvaient l’opinion de jugements physiques sans appel tels que « nez crochu, corps trapu, difformes », lui commence par « vu le physique du mec, quand il met un pull, il fait de la muscu. C’est quand même dommage d’être islamophobe comme ça quand on est gaulé comme une merguez ».
Il imagine même notre héros médiatique, « en période de promotion de ses livres » « se lâcher, être excité comme un nazi au salon de la cheminée ».

Zemmour, le Berbère juif et nazi à Auschwitz, il fallait y penser !

 Cet ardant intellectuel pour qui  « l’islamophobie est un délit, pas une opinion « – ceci expliquant aussi cela – semble décidément souffrir d’un excès de lui-même.
Et de jalousie.
« 23 euros, 23 euros, putain ( le prix d’Un Quinquennat pour rien) et après il vient traiter les Arabes de voleurs »…

C’est bien connu, les juifs sont « riches, tricheurs, profiteurs , malhonnêtes», le sinistre petit moustachu l’a d’ailleurs écrit dans Mein Kampf.
Et cet humaniste  au grand cœur de conclure « Neuf mois pour rien, c’est l’histoire tragique de la grossesse de la maman d’Eric Zemmour ».

Enfin, encore et toujours dans le genre « comme je sais que face à Zemmour j’ai perdu d’avance la partie , je m’empresse de me placer hors cette partie en le traitant de la façon la plus désobligeante qui soit », il y a Marie-Noelle Lienemann qui affirme du haut de son fauteuil de sénatrice socialiste que « ce que fait Eric Zemmour, c’est une honte nationale ». Un bon journaliste est donc un journaliste qui ne doit plus faire son métier…


Destructeur de l’écologie, hérétique, nazi, qui n’a pas mérité de vivre dans la civilisation, n’en jetez plus !
 Ces démocrates auto proclamés déversant leur haine de la patrie ont atteint des sommets dans le stratagème ultime qu’est la déshumanisation : la technique nazie dans toute son horreur.

II – A : La dévalorisation du Juif – propagande-nazie.e …

Caroline Artus

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.