dimanche 26 janvier 2014

Valérie Trierweiler "n'est pas d'accord" avec la rupture, explique sa biographe

Par | Publié le 26/01/2014 à 10h49

L'ancienne Première dame, Valérie Trierweiler, et le chef de l'État, le 6 juin 2013.
L'ancienne Première dame, Valérie Trierweiler, et le chef de l'État, le 6 juin 2013.
 
François Hollande a officialisé sa rupture avec Valérie Trierweiler samedi. Nadia Lebrun, auteure d'une biographie sur la journaliste, prévient que celle-ci ne va pas se laisser faire.

"Valérie Trierweiler laisse l'initiative de son acte au président", analyse dimanche 26 janvier sur RTL Nadia Le Brun, co-auteur de La Dame de Pique, une biographie de la désormais ex-première dame, parue en 2012.

"Ce qui veut dire qu'elle n'est pas d'accord" avec la décision de François Hollande, explique l'auteure, qui estime que l'ancienne compagne du président "n'a pas négocié comme elle voulait sa sortie".

Retour à la vie active "difficile"

"Valérie Trierweiler n'est pas du genre à se faire répudier comme les favorites au temps du roi", explique l'écrivain.
"C'est une femme qui ne se laisse pas faire". L'ex-compagne de François Hollande "garde toute sa liberté de réagir", estime Nadia Lebrun. Et d'ajouter : "N'oublions pas que c'est une femme bafouée, qui a fait des sacrifices pour accompagner [Hollande] à l’Élysée".
N'oublions pas que c'est une femme bafouée Nadia Lebrun
Interrogée sur l'avenir de Valérie Trierweiler, en déplacement en Inde à titre privé ce dimanche, Nadia Lebrun rappelle que "c'est une journaliste professionnelle".
 Mais "lorsqu'elle va revenir à la rédaction de Paris Match, cela va être un peu difficile pour elle", estime celle qui a écrit sa biographie.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.