mardi 18 juillet 2017

Go fast de cocaïne : un «caïd» relâché sur vice de procédure

Le 18/07/2017
 
 

L'équipe était soupçonnée d'alimenter en drogue les Izards./ Photo DDM

Publié le 18/07/2017

Toulouse (31)

Un jeune homme incarcéré depuis 18 mois après un go fast portant sur plus de 4 kg de coke a été libéré hier. Son avocat a soulevé un vice de procédure.

Le procès aura lieu en août.
Il comparaîtra libre, fin août devant le tribunal correctionnel de Toulouse.
Un garçon de 21 ans, incarcéré depuis janvier 2016 et soupçonné d'être mouillé dans un go fast à plus de 4 kg de cocaïne, est ressorti libre à l'issue d'une audience en appel, hier après-midi. «La cour d'appel a estimé que le tribunal n'avait pas respecté les règles de procédures pénales, indique l'avocat du jeune homme, Me Alexandre Parra-Bruguière.
 Il est donc libre après 18 mois d'incarcération.»
L'instruction de ce dossier menée par le juge Fabrice Rives est close depuis environ trois mois.
Une audience relais s'est tenue le 26 juin dernier.
Au terme de celle-ci, le tribunal a considéré que le dossier était trop volumineux et a renvoyé l'affaire à fin août.
Mais l'avocat du jeune homme, soupçonné d'être un lieutenant d'Arfaoui, la pierre d'angle supposée du trafic, a fait appel et il a été entendu sur le vice de procédure.

Son client, un multirécidiviste déjà condamné par douze fois malgré son jeune âge comparaîtra donc libre au procès.

L'affaire en question concerne des caïds du quartier des Izards à Toulouse, interceptés en janvier 2016, en possession de plus de quatre kilos de cocaïne.
Parmi eux, Ouicem Arfaoui, 30 ans aujourd'hui, un homme dont le nom résonne dans de nombreux dossiers de trafic de produits stupéfiants, mais aussi souvent désigné comme un personnage central dans les règlements de comptes qui ont ensanglanté le quartier des Izards fin 2013, début 2014.

Entendu, il avait bénéficié d'un non-lieu définitif.

Mais en 2016, il est pris la main dans le sac même s'il jure qu'il n'était pas au courant.
Ce jour-là, vers 5 h 30, au péage de Montauban Nord, les policiers en civil de la compagnie de sécurisation et d'intervention, avec les hommes de la brigade de recherches et d'intervention (BRI) de la police judiciaire toulousaine avaient intercepté une BMW.
À son bord, deux hommes et plus de 4 kg de coke.
Quelques minutes plus tard, au même endroit, la voiture ouvreuse de ce go fast est réapparue. Soucieux de ne plus avoir de nouvelles des deux interpellés, les deux garçons à son bord avaient fait demi-tour.
 Parmi eux, Ouicem Arfaoui, bien connu des services de police.
La drogue saisie était destinée à alimenter le quartier des Izards où, de jour comme de nuit, l'équipe appréhendée, «servait», sur plusieurs points de vente, environ 200 clients par jour pour un bénéfice quotidien de 10 000 €.

Les quatre kilos saisis, une fois coupés, auraient pu rapporter jusqu'à 1 million d'euros aux dealers. Lors des perquisitions, plus d'une centaine de munitions de 11-43 et de 9 mm, ainsi que deux armes avaient aussi été saisies.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.