samedi 22 avril 2017

Lacrymogène et projectiles : des manifestants affrontent la police à Paris avant l'élection (VIDEO)

Lacrymogène et projectiles : des manifestants affrontent la police à Paris avant l'élection (VIDEO)

© Christophe Archambault Source: AFP
 
Un rassemblement a viré à l'affrontement à Paris
 
    22 avr. 2017, 18:32
Dans un contexte particulièrement tendu en raison de la menace terroriste et de possibles violences redoutées par la police, un rassemblement organisé par des syndicats et des étudiants a dégénéré, à la veille du premier tour du scrutin.
                                   
La manifestation «Premier tour social», qui aurait rassemblé environ 2 000 personnes à Paris le 22 avril, selon les organisateurs, a viré à l'affrontement en cours d'après-midi.
Les forces de l'ordre, déployées en nombre, ont été prises pour cible par des individus, pour la plupart cagoulés, qui les ont ciblées avec des projectiles, notamment des fumigènes et des bouteilles.
 La police a rétorqué en envoyant du gaz lacrymogène pour disperser les activistes.




Des tags sur lesquels on pouvait lire «Le pavé comme seul bulletin de vote», ou encore «La police assassine», ont été dessinés par des manifestants sur des abris bus et des façades.


Le rassemblement avait été organisé par plusieurs syndicats, comme la CGT et Sud, et par des organisations étudiantes, afin, selon un communiqué des organisateurs, de former une «force incontournable du premier tour» de la présidentielle.


Les manifestants se sont rassemblé dans le calme vers 14h sur la place de la République. Ils se sont ensuite mis en marche pour rejoindre la place de la Bastille.


Quelques jours après une fusillade sur les Champs-Elysées, dans laquelle un policier est décédé, le scrutin du 23 avril se déroule dans un contexte particulièrement tendu. Outre la menace terroriste, la police avait mis en garde, dans une note interne, quant à la possibilité de manifestations violentes après l'annonce des résultats.

Lire aussi : La police redoute des violences le 23 avril, surtout en cas de second tour Mélenchon-Le Pen

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.