samedi 19 novembre 2016

Daubigny, ou l’ivresse des hauteurs

 


 
Le 19/11/2016


C’est fou, ce qu’on trouve de fiscophobes dans l’entourage de nos dirigeants actuels.

Ah ! la République exemplaire du présidentissime Hollande, le Lidl Maximo de la politique française !
 Depuis qu’il est aux manettes, on ne compte plus ses amis, ses soutiens, ses gourous, ses béquilles, empêtrés dans des ennuis judiciaires de bas étage pour mensonge, prévarication, prises illégale d’intérêts, défaut de paiement, comportement inqualifiable, fraude au fisc.
Non ! Cahuzac n’est pas l’arbre qui cache la forêt, c’est juste la forêt dans son ensemble qui est pourrie à cœur, dans la Socialie de monsieur Hollande.
Le dernier en date est un homme qui a fait profession de préfet, et qui répond au doux nom de Daubigny.
 Daubigny, ça fleure bon le bœuf au vin bouillonnant dans la cocotte de fonte, ça sent la France profonde, le terroir.
 Eh bien ! pas du tout !
 Daubigny, c’est le nom de ce type qui vient de passer quelques heures en garde à vue pour fraude fiscale.
Le pedigree impressionne : Sciences Po, ENA, successivement préfet de Corse-du-Sud, puis de Loire-Atlantique, puis du Vaucluse, puis de la Loire, puis de La Réunion, puis de la Marne, puis de la Haute-Garonne.
Voilà pour les départements.
On passe maintenant aux régions : il a été préfet de la région Midi-Pyrénées, puis de Bretagne, puis des Pays de la Loire, puis de l’Île-de-France, et enfin préfet de Paris.
Entre-temps, il a trouvé le moyen d’être directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Bref, un grand « serviteur de l’État », récompensé par le grade d’officier de la Légion d’honneur.
Et puis, un petit matin frisquet de novembre, le gars se retrouve entre deux gendarmes, convoqué par la brigade nationale de répression de la délinquance fiscale (police judiciaire), à Nanterre, en compagnie de Madame.
Le couple est soupçonné de fraude fiscale, n’ayant tout simplement pas déclaré d’impôts pendant plusieurs années consécutives.
 Pour cause de prescription, les recherches ne remontent qu’à 2011, mais on parle déjà de 150.000 euros d’impôts non payés.
C’est fou, ce qu’on trouve de fiscophobes dans l’entourage de nos dirigeants actuels.
 Daubigny, le dernier en date, est très proche de Manuel Valls, dont les coups de menton hargneux à l’égard d’à peu près tout le monde épargnent, singulièrement, son proche entourage.
Ce qui frappe, dans cette cascade hollandienne de pourris, les Cahuzac, Benguigui, Morelle, Thévenoud, Arif, Lamdaoui, etc., c’est le total sentiment d’impunité : « Je suis proche du pouvoir, tout proche, j’ai mes entrées dans les palais nationaux, je flirte avec les tout grands, que je sers servilement : il ne peut rien m’arriver. Youpiii ! J’en profite, je serais bien cloche de me priver ! »

C’est l’ivresse des hauteurs, le pendant maléfique de l’ivresse des profondeurs tant redoutée des plongeurs.

Eh bien ! qu’ils plongent, tous ces malfrats qui font honte à la nation.

 Qu’ils disparaissent dans ce gouffre, le plus profond des océans, que les géographes, facétieux, ont baptisé « fosse des Mariannes »…

 Marianne… comme un clin d’œil à notre pays si esquinté.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.