vendredi 23 mai 2014

Marseille : passé à tabac après l'agression d'une mamie .

Marseille
 
Faits Divers - Justice - Actualités - Marseille : passé à tabac après l'agression d'une mamie

Les faits se sont produits mercredi avenue du Cap-Pinède (15e), à proximité du marché aux puces.
Photo nicolas vallauri

Le suspect venait d'arracher son sac à une dame de 82 ans.
 
L'homme a, ces temps-ci, des sursauts de citoyenneté.
Pour un peu, il en viendrait presque à prendre son prochain sous son aile...
Naguère, alors qu'il assistait à une agression, il se taisait, se terrait, faisait mine de n'avoir rien vu et prenait la fuite sans barguigner.
Aujourd'hui, il vole au secours de l'un de ses semblables sans que l'on puisse s'expliquer ni pourquoi ni comment. Il suffit parfois de volontés conjuguées.
Mercredi après-midi, il est 16h30, avenue du Cap-Pinède, dans le quartier des Crottes à Marseille (15e), à deux pas du marché aux puces.
Un homme de 43 ans vient de repérer sa proie.
 Il ne s'attaque pas, comme d'ordinaire, à un passant aux allures de colosse gonflé aux stéroïdes.
 Il choisit bien évidemment une vieille dame de 82 ans, qui trace un chemin douloureux vers son domicile.

"Pour une fois, la foule a réagi"
L'homme tire sur son sac, la dame résiste, il tire encore.
 Il la traîne sur plusieurs mètres et s'empare de l'objet tant convoité.

 Non, elle ne sort pas de la Poste. Elle ne vient pas davantage de retirer toutes ses économies.
 Dans son sac, elle n'a que 10 petits euros.
 Mais à cet instant, des passants repèrent l'agresseur.
 Plusieurs lui sautent dessus, le rouent de coups et parviennent à l'immobiliser.
Il faudra toute la diplomatie d'un équipage de police secours du 14e arrondissement et celle du Service interdépartemental de sécurisation des transports en commun (SISTC) pour que l'agresseur ne soit pas achevé sur place.

Déjà connu pour des faits identiques

"Pour une fois, la foule a réagi", confiait hier un des enquêteurs de la sécurité publique. L'octogénaire est grièvement blessée.
Elle est aussitôt prise en charge et conduite à l'hôpital Nord où les médecins diagnostiquent une fracture du col du fémur.
 Heureusement, le pronostic vital de la victime n'est pas engagé.
L'enquête a été confiée par le parquet de Marseille au Groupe vols avec violences de la Division Nord.

L'auteur présumé des faits a été placé en garde à vue.
 Il était toujours interrogé hier soir par les hommes de la sécurité publique dans le cadre d'une enquête ouverte pour "vol avec violence".

 Une spécialité pour le suspect, puisqu'il était, selon nos sources, déjà connu des services de police pour des faits identiques.
 Il devrait être déféré au parquet aujourd'hui.

Aura-t-il cependant retenu cette leçon de vie ?

Denis Trossero

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.