lundi 22 juillet 2013

Trappes : une habitante interpelle Valls, qui s'agace! Faut pas énerver le petit roquet a talonnettes.


Le Point.fr - Publié le - Modifié le

En visite dans la ville vendredi, le ministre de l'Intérieur a été pris à partie par une habitante, qui a mis en cause les forces de l'ordre dans les violences.

Après sa conférence de presse à Trappes vendredi, Manuel Valls, accompagné du maire PS de la ville, Guy Malandain, a été apostrophée par une habitante. Un échange tendu, que Manuel Valls a semblé d'autant moins apprécier que plusieurs caméras, dont celle de I-Télé, filmaient la scène.
Dans cette séquence tournée en extérieur, on voit cette femme reprocher d'abord au maire de Trappes de ne pas attribuer en priorité les nouvelles habitations aux Trappistes. "On vous a appelé, on vous a envoyé des lettres recommandées, on a saisi le préfet, le président de la République, qui nous a répondus (...) Le président de la République qui nous répond, et vous, non !", s'énerve la femme. "Ça ne sert à rien de le mettre en cause au milieu des caméras", lui souffle alors l'ex-maire d'Evry.

Elle poursuit alors en direction du ministre de l'Intérieur, liant les violences au traitement réservé aux habitants par la police. Manuel Valls lui oppose les incendies, "inacceptables", des attitudes qui ne méritent "aucune excuse". "Comme il n'y a aucune excuse quand les forces de l'ordre qui sont mises en place par cette République agresse les personnes sans raisons. Vous regardez par sur Twitter, vous regardez pas en ce moment ce qu'il se passe ?", lui assène alors la femme. La coupe est pleine pour Manuel Valls. "La mise en cause d'un élu, la mise en cause d'un ministre, la mise en cause des forces de l'ordre y compris dans vos mots montre bien qu'il y a un problème. Acceptez les lois de la République dans tous les sens. Ne regardez pas trop Twitter et les réseaux sociaux", lui répond-il sèchement.
"Vous m'avez l'air bien préparée"

Elle continue : "C'est des faits, c'est des vidéos !". "Ne profitez jamais d'un micro pour mettre en cause un maire qui fait bien son boulot et encore moins la police qui fait un travail remarquable. Vous m'avez l'air bien préparée, chère madame", termine-t-il, acerbe, avant de tourner les talons, laissant l'habitante à ses reproches. (Voir la vidéo ci-dessous)
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.