mardi 24 avril 2018

Zoom : Une famille française, broyée financièrement, à la rue ?

 
 

Posté par

Les administrateurs judiciaires sont des professionnels du droit, on en dénombre moins de 500 en France.

Ils sont rémunérés par les sociétés qu’ils sont censés prendre en charge –, les tribunaux de commerce les désignent et leurs confient une « clientèle » –, ils se payent en honoraires puisés dans une trésorerie… dont ils sont les seuls à détenir la clé.
Cette pratique pose problème : elle rend toute tentative de contrôle difficile, sinon impossible…
Les revenus des administrateurs judiciaires varient, en moyenne, entre 200 000 et 300 000 € par an.
En 1998, Le député socialiste François Colcombet constatait dans un rapport parlementaire sur les tribunaux de commerce, que les liquidateurs judiciaires apparaissent souvent comme les seuls bénéficiaires des faillites, « l´actif des sociétés vendues ne sert parfois qu´à payer les liquidateurs ».
Plus inquiétant, ces mandataires judiciaires « en veulent toujours plus », soulignait le député en rappelant que « certains profitent de leurs fonctions pour acheter en sous-main une partie des actifs des sociétés qu´ils liquident.
Et les connivences avec les juges consulaires (commerçants) ne sont pas rares ».

Aujourd’hui TV Libertés vous emmène en Camargue à la rencontre de la famille Michel.  
En 2016, après une longue procédure judiciaire le Mas familial  est vendu aux enchères.
Patricia Michel et sa mère Jeanine ont déboursé des sommes incroyables, depuis 29 ans, pour payer des frais de justice après la liquidation judiciaire d’un salon de coiffure… et elles risquent aujourd’hui de se retrouver à la rue…

Comment a-t-on pu en arriver là ?…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.