lundi 30 avril 2018

L’info « Les Macron payent leur taxe d’habitation » relayée par toute la presse est une Fake News

 
 
 
 
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 avril 2018
 
La cote de popularité du président français chute constamment. Pour contrer cela, une opération séduction a été fabriquée de toutes pièces pour tromper le chaland, qui est tombé dedans la tête la première. Mais c’était une supercherie, et Dreuz ne va pas s’attirer des sympathies pour l’avoir dénoncée.
 
Les médias reprennent en boucle cette information destinée à montrer la magnifique probité du couple présidentiel français : « ils payent eux-mêmes, avec leur chéquier personnel, la taxe d’habitation » de leur logement à l’Elysée.
 
  • Le Figaro : « À l’Élysée, Macron paie lui-même la taxe d’habitation en attendant de la supprimer »
  • HuffPost : « À l’Élysée, Macron paie lui-même la taxe d’habitation »
  • Yahoo.fr : « A l’Elysée, les Macron payent eux-mêmes leur taxe d’habitation »
  • Le Point : « Taxe d’habitation, courses… le couple Macron règle ses dépenses personnelles »
  • Le Parisien : « Taxe d’habitation, transports… À l’Elysée, les Macron sortent le chéquier »
  • LCi : « le couple Macron acquitte une taxe d’habitation pour son logement de fonction »

Il semble cependant que les perroquets journalistes se sont emballés un peu vite pour redorer le blason du président de second choix qu’ils ont fait élire.

Et bien entendu, personne ne les accusera de Fake News.
 
 
C’est l’ex-secrétaire d’État au Budget Christian Eckert qui a révélé le pot aux roses et exposé la désinformation.
La ficelle était grosse, et les journalistes sont trop complices et trop fainéants pour aller vérifier leurs sources, et ils feraient bien de retourner à l’école de journalisme revoir les fondamentaux.
Voici ce qu’a tweeté le spécialiste du budget Christian Eckert :
 
« Les Macron ont emménagé à l’Elysée courant 2017 ». Ils ne recevront leur avis de taxe d’habitation pour leur logement de l’Elysée qu’à la fin de cette année 2018.
Alors comment ont-ils fait pour payer en avril cette taxe qui ne leur a d’ailleurs été ni notifiée, ni réclamée !!!! »

 
 
En deux phrases, le haut-fonctionnaire a montré ce qu’est la presse française : une machine folle qui turbine à plein régime pour dicter aux Français ce qu’ils doivent penser, même sur les sujets dont ils ne se méfient pas.
Une vraie nuisance contre le processus démocratique, puisque pour voter, il faut être informé, et si l’on prend des décisions sur la base d’informations qui sont fausses, la décision est faussée, elle est le fruit de l’arbre empoisonné.
Tout ceci n’est pas bon pour la crédibilité de la presse française, mais si les Français aiment être trompés et continuent à leur faire confiance, qui suis-je pour les critiquer ?
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.