mardi 17 décembre 2013

La Manif pour tous a de quoi rendre dingue ...

                Des personnes défilent à l'appel de la Manif pour tous, le 15 décembre 2013 à Versailles

Le 17 décembre 2013


    « La Manif pour tous mobilise toujours » titre, comme étonné, Le Figaro. Oui, toujours… Un mot qui résonne à l’infini...
   
Ils étaient plusieurs dizaines de milliers à défiler dans la rue, dimanche, à l’appel de la Manif pour tous.
Comme tant de fois l’an passé, les cortèges se sont ébranlés dans les rues de Montpellier, de Blois et de Versailles avec les mêmes drapeaux, les mêmes ballons, les même poussettes et la même détermination pacifique. Seuls éléments nouveaux, les bonnets roses enfoncés sur les têtes, spécialement bienvenus en ce dimanche de décembre, et des slogans qui, à l’image du combat qui a fait tache d’huile, n’évoquent plus seulement le mariage mais la famille dans son ensemble, famille chaque jour un peu plus harcelée, dépouillée, défigurée par le gouvernement : « Halte à la familiphobie ! »

« La Manif pour tous mobilise toujours » titre, comme étonné, Le Figaro.
 Oui, toujours…
Un mot qui résonne à l’infini, et a de quoi donner le vertige au gouvernement.
 Lui qui pensait que tout ce vacarme ne passerait pas l’été. Il n’y aurait donc jamais de fin ?
 Actuellement, on ne dénombre pas moins d’une cinquantaine de rassemblements de veilleurs par semaine à travers toute la France.
 Malgré le froid, la pluie et la perspective d’une nuit blanche au poste. Car la répression, elle, ne se lasse pas non plus.
Dans la nuit de vendredi à samedi, 52 veilleurs ont été embarqués. Sans motif officiel qui vaille.
 Comme toujours, ou presque.

Une plainte va, du reste, être déposée contre des policiers, pour « faux en écriture publique ».
 Les faits remontent au mois de juin.
Pour motiver une interpellation de dizaines de veilleurs, des policiers avaient argué d’une non-présentation de papiers. Ce que réfutent formellement plusieurs vidéos, mais aussi – plus rigolo et digne des gendarmes de Saint-Tropez – les procès-verbaux dressés par les policiers eux-mêmes, où ces derniers auraient consciencieusement reporté le numéro des cartes d’identité et les mentions y figurant…

Une répression qui, au fil du temps et des décisions de justice, montre son vrai visage : après environ 2.000 contrôles d’identité et 700 gardes à vue (selon un avocat qui a tenté de faire les comptes pour Paris), les relaxes tombent, les unes derrières les autres, désavouant un parquet devenu fou.
C’est que le mouvement de la Manif pour tous, compris au sens large, avec toute la variété de ses ramifications spontanées, a de quoi rendre dingue.
 Cette arborescence que l’on coupe sans arrêt et qui repousse aussi sec, c’est la voix de la conscience.
 Calme et posée, qui vous poursuit inlassablement de ses doux reproches qu’elle vous chuchote à l’oreille partout où vous allez.
Et vous voudriez la secouer furieusement, l’envoyer se faire voir chez les Turcs, l’enfermer à double tour, lui tordre le cou pour arrêter de sentir le poids de son regard dans votre nuque, mais c’est impossible, bien sûr.

LMPT est toujours là, fixant le gouvernement comme l’œil de Caïn : « Qu’as-tu fait des enfants ? Et de la famille ? »
Mais l’Antigone LMPT reste une jeune fille fragile.
 Sur laquelle lorgnent quelques vieillards qui aimeraient bien, à son contact, réchauffer leurs vieux os et retrouver un peu de vigueur…
Comme l’UMP ?
 Mais que faisait donc Valérie Pécresse sur le podium, à Versailles, dimanche… sinon une maquerelle fort peu crédible qui, en mai dernier, déclarait que l’on ne pourrait pas, en 2017, revenir sur le mariage gay et condamnait avec vigueur toute désobéissance civile ?
À son apparition, quelques sifflets fusèrent et une manifestante l’accosta pour lui demander ce que la droite avait fait ces dernières années pour la famille.
« Vous vous trompez d’ennemi », répondit Valérie Pécresse en détournant la tête.

Et si c’était surtout LMPT qui se trompait d’ami ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.