jeudi 6 juillet 2017

Nicolas Hulot, ayatollah de l'écologie ou gentil bisounours qui rêve ?

Le 06/07/2017



jeudi 6 juillet 2017

Le gars, il est numéro deux ou trois du gouvernement, ministre d'Etat et il vient, à la télé, sans cravate, les cheveux brossés avec les pieds du réveil matin, nous faire part de son plan climat. Non mais allo, quoi !


Nicolas Hulot s'est toujours pris au sérieux (surtout quand il pilote son super hors-bord) mais alors là, son plan climat pour les années qui vient c'est, j'hésite, du grand nawak ou de l'utopie bisounoursienne !

Primo, le gars, il veut augmenter de 40% d'ici 2030 le taux de la taxe carbone, autant dire, m'sieur, dames, qu'on va, là aussi morfler, si tant est qu'il y arrive.
Mieux encore, il exige que d'ici 2050 nous atteignons, nous la France, ce qu'il appelle la neutralité carbone soit ne pas émettre plus de carbone que nous pourrions en capturer !
Et tant pis si nos frontières célestes ne sont pas hermétiques...

Deuxio, il veut que d'ici 2040 disparaissent de la planète France, les voitures à essence et diesel.
 Et il va faire comment ?
On ne sait pas ou peut-être en mettant la pression sur les constructeurs, en obligeant es Français à acheter électrique, en relançant les voitures à pédales...
Quant au prix de ces nouvelles voitures...
Mystère et boule de gomme.
 En attendant, pour ceux qui ne sont rien, il va filer une prime de on ne sait pas combien d'euros pour les aider à s'acheter une voiture propre.
Et à partir de quel revenu, on aura droit à cette prime ?
On ne sait pas et Hulot, lui non plus ne le sait pas encore.

Tertio, pirouette de Jupiter qui n'en voulait pas mais qui maintenant ne serait plus contre, l'instauration d'une taxe européenne sur les transactions financières qui rapporterait ( conditionnel de rigueur) 20 milliards d'euros.
Taxe qui servirait à payer en partie la transition énergétique de l'Union européenne et à aider les pays pauvres à se dépolluer un brin.
20 milliards ?

 Pour un tel objectif ?
Autant pisser dans un violon, une misère !
 Délai d'instauration de cette taxe ?
 On ne sait pas, ce qui est sûr c'est qu'avant que les 27 pays de l'UE se mettent d'accord, Hulot, Jupiter et moi boufferons les pissenlits par la racine depuis un moment !

Quarto, alors que nous n'avons même pas été foutus ces 20 dernières années de produire de l'énergie renouvelable à la hauteur des ambitions annoncées, 20%, nous n'en sommes qu'à à peine 10%, le voilà nous annoncer qu'il faudra que nous soyons à 32% d'ici 2030 !
 Le tout en passant au zéro charbon d'ici 2022 ! (4 centrales charbon à fermer).

Et cinquo (?), cherry on the cake et sans rire, notre écolocoptère nous promettre l'éradication définitive sous dix ans des passoires thermiques.
Plus de bâtiments, de maisons, de hangars, d'entreprises, de bureaux, de ministères et de palais nationaux mal isolés du froid, de la chaleur et des courants d'air !
 En dix ans !
Comment et pour quel coût ?
On n'en sait rien, Nicolas Hulot, non plus !

Et curieusement, rien sur le nucléaire...
Bizarre.
 Hulot se contentant juste, en une vague allusion, de confirmer qu'il essaierait de tenir l'objectif jupitérien de 50% d'énergie nucléaire d'ici 2025 !
 2025 !
 Y a-t-il que moi que cela fait rire ?
 2025 cela impliquerait de fermer un tiers de nos réacteurs d'ici 8 ans.
On se marre !

Il ne doute de rien le Hulot, sûr de lui, exposant le tout pendant près d'une heure, en direct live sur au moins trois chaînes de télévisions et aucun journaliste, lors de la séance des questions-réponses, pour émettre la moindre réserve sur la faisabilité et le coût de ce plan.

J'aimerais être le petit pois qu'il y a dans le cerveau de ce monsieur pour savoir si il croit sincèrement, honnêtement que son plan pour le climat puisse tenir la route !
 
Et dire qu'il est ministre...
 
Ça fait peur tout de même !
 
 Nous avions sous Hollande des Ayatollahs à l'Education ou à la santé, nous croyions en être débarrassés, en voilà un nouveau, l'Ayatollah de l'écologie.
 
Çà promet !

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.