vendredi 11 janvier 2019

Rubrique : La honte et le déshonneur ?

 
 
L’image contient peut-être : texte
 
 
 

Que se passe-t-il dans la magistrature française ?

Dans le silence obstiné des organisations syndicales, un pouvoir aux abois a instrumentalisé une répression judiciaire sans précédent.
Les parquets déchaînés requièrent des peines folles, et malheureusement de plus en plus, les juges du siège les suivent.
Plus de 5000 arrestations, 1000 condamnations, 350 personnes incarcérées.
Et manifestement c’est loin d’être fini.
Comment un corps dont les organisations nous rebattent les oreilles avec l’indépendance et l’impartialité depuis 30 ans accepte-t-il de devenir l’instrument d’un parti de l’ordre à ce point déchaîné?
Ne serait-il pas temps de se rappeler que la justice statue au nom du peuple français ?
Personne pour sauver l’honneur ?
Aucun procureur dont la parole est libre à l’audience pour refuser les ordres de Belloubet ?
Aucune juridiction pour se rappeler les conditions de sa mission ?
Voilà ce qui vient de se passer au tribunal correctionnel de Paris.
 
Dans une démocratie digne de ce nom on ne peut pas être jugé sans avocat.
 
Comment de telles dérives sont-elles possibles ?

 Qu’attendent les ordres d’avocats pour réagir solennellement ?
 
 
Aucune description de photo disponible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.