lundi 20 mars 2017

Pourquoi les Allemands vont sortir de l’euro les premiers…

 

Shutterstock

Le 20/03/2017


À mon avis, l’euro n’existera plus le 1er janvier 2018.

Les économistes sont d’accord depuis plusieurs décennies que l’euro, mis sur les rails en 1992 après la phase expérimentale du Serpent monétaire européen, est une aberration totale et qu’il est impossible pour des économies aussi différentes que la Grèce, l’Irlande, la France, ou l’Allemagne d’avoir la même monnaie.
Mais l’euro est beaucoup plus qu’une monnaie, c’est une structure de domination monétaire au profit de l’Allemagne, c’est l’instrument du Quatrième Reich allemand par lequel les Allemands gèrent et profitent de l’espace économique européen.
 Cela amène à la question de la puissance dans le monde actuel.
Est puissant un pays capable d’imposer aux autres une monnaie dont les termes sont biaisés et inégaux, une monnaie truquée dont il profite plus que les autres.
Je vois trois puissances, en 2017 : la Chine, les États-Unis et l’Allemagne.
La Chine est sans doute la première économie du monde en valeur absolue ; elle utilise un yuan sous-évalué pour doper sa croissance.
 Et personne ne peut l’empêcher.
La deuxième puissance est, bien sûr, les États-Unis et leur dollar américain, devenu de la fausse monnaie légale, imprimable sans limite, déconnectée de toute assiette économique et servant à la rapine mondiale au profit des multinationales américaines et des banksters américano-sionistes.
Tout peut s’acheter avec des dollars américains, il suffit de les créer ex nihilo pour s’offrir n’importe quels entreprise ou bien matériel.
Et gare à vous si vous osez contester cette fausse monnaie légale, on vous enverra l’OTAN et ses bombardiers.
Le dollar, notre monnaie, votre problème, comme ils disent depuis les années 1970, mais peut-être plus pour très longtemps…
Venons-en à l’euro, instrument de l’hégémonie allemande.
L’euro est une vraie monnaie, et non une arnaque mafieuse comme le dollar américain.
On s’accorde à penser que le néo-mark serait environ 15 % plus cher que l’euro, et le franc français environ 5 à 10 % moins cher.
Concrètement, l’euro fonctionne comme un mark sous-évalué, qui donne à l’Allemagne un avantage permanent, aboutissant à des excédents commerciaux scandaleusement élevés.
Certains présentent cette situation comme une vertu, mais il n’y a rien de vertueux à vampiriser ses voisins.
L’euro permet donc à l’Allemagne de drainer toute la matière économique du continent.
Elle s’est bien gavée jusqu’à présent.
Mais l’euro est devenu un problème pour tout le monde, y compris l’Allemagne.
 Aujourd’hui, l’économie européenne est effondrée, en récession et régression généralisée.

Les Allemands ont des carnets de commandes vides, car leurs clients et voisins sont à l’agonie.
Deuxième problème : l’inflation a commencé à faire son apparition en Allemagne.
C’est l’effet logique d’une monnaie sous-évaluée.
 Les retraités allemands n’accepteront pas cette inflation.

La sortie de l’euro par l’Allemagne est donc inévitable dans un horizon proche.

À mon avis, l’euro n’existera plus le 1er janvier 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.