mardi 29 janvier 2019

Quelle indemnisation pour les gilets jaunes blessés ?

 
 


La récente blessure d’un des leaders du mouvement des gilets jaunes vient nous rappeler qu’en cas d’émeutes ou de mouvements dits « populaires », la plupart des assurances complémentaires excluent la prise en charge des frais de soins, sans parler, bien sûr, des éventuelles pensions d’invalidité.


Les mutuelles ou assurances complémentaires s’appuient sans doute sur la théorie de l’acceptation des risques, qui fut dans le passé souvent la règle appliquée pour ne pas avoir à rembourser des dommages occasionnés lors d’une activité sportive.

Certes, aller participer à une manifestation peut impliquer une prise de risque, très difficile, cependant, à évaluer.
On peut aller manifester avec des intentions pacifiques et se retrouver dans un mouvement qui dégénère et entraîne des blessures, ne serait-ce que par les bousculades qui s’ensuivent.
On peut aussi être victime d’éléments incontrôlés qui veulent « casser » du manifestant comme pour donner l’exemple, afin de décourager les autres. Comment savoir ?
Un œil perdu, une mâchoire fracturée, une main arrachée, des plaies ou des contusions diverses et variées sont des traumatismes suffisamment graves pour qu’on puisse se poser la question du bien-fondé de ces refus d’indemnisation, à moins qu’il ne faille attendre le décès de manifestants pour que l’opinion publique et les médias s’intéressent au sujet.
Le fait de monter dans sa voiture et de prendre la route peut aussi être considéré comme une prise de risque.
Les mutuelles devraient-elles exclure de leur champ de remboursement les victimes d’accidents de la route ?
Lorsqu’il y a un tiers identifiable responsable du dommage, c’est à lui et à son assurance d’indemniser la victime.
L’État indemnisera-t-il les victimes des violences policières (ce serait envisager que les forces de l’ordre choisissent délibérément d’infliger des blessures aux manifestants) ou considérera-t-il qu’il s’agit d’accidents et que sa responsabilité ne peut être mise en cause ?
L’avenir nous le dira.
En attendant, et en l’absence d’assurance pour bénéficier d’une indemnisation complémentaire, les victimes peuvent saisir le fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) par le biais de la commission d’indemnisation des victimes qui siège dans chaque tribunal de grande instance.

Mais il semble que les casseurs ou les pilleurs pris en flagrant délit soient plus malins et s’en sortent mieux que le manifestant de bonne foi qui pense, sans doute naïvement, pouvoir obtenir satisfaction en venant simplement exprimer son désarroi en place publique.

Dr. Jacques Michel Lacroix

7 commentaires:


  1. AVIS AUX UTILISATEURS D’INTERNET
    Chers citoyens utilisateurs d’internet de tout genre, la cellule de remboursement étrangère (DGCCRF) demande à toute victime d’escroquerie de différentes formes de bien vouloir prendre contact avec la direction des associations d’aides aux victimes d’arnaque sur internet Composée de policiers et de gendarmes,la plate-forme « INFOS ARNAQUES FRAUDES ET ESCROQUERIES» est chargée d’informer, de conseiller et d’orienter les personnes victimes d’une escroquerie. Le service est ouvert 24H / 24H du lundi au dimanche au +33644698567 afin de bénéficier d’un remboursement étranger du double au triple grâce aux preuves en leurs possessions. Web: https://dgccrfassociation.wordpress.com

    Mail : dgccrf.gouv.asso@cyberservices.com / associationsauvonsvictimes@gmail.com

    RépondreSupprimer
  2. La cellule de remboursement étranger demande à toute victime d'escroquerie, de fraude, et d’arnaque sur internet de bien vouloir prendre contact avec la direction des associations d'aides aux victimes d’arnaque sur internet afin de bénéficier d'un remboursement étranger grâce aux preuves en leurs possessions.

    NB : Ils doivent prouver qu'ils ont été réellement victime d’une arnaque.
    Emails: associations.aides.victimes@gmail.com / direction-associations-aides-victimes@europemail.com

    Contact : 06 79 11 65 51

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour chers internautes

    Je m'appelle Mireille Girard, j'habite à Nouméa en Nouvelle Calédonie. Je viens de me faire arnaquer sur le site internet Paru Vendu. Une annonce présentait un Baby-Foot à 1.100 euros. J'ai contacté le vendeur qui m'a envoyé un mail peu après. Une fois les conditions fixées, il m'envoya ses coordonnées bancaires avec une facture d'un grand facturier avec son adresse, sa carte d'identité et son RIB. Je lui ai fait le virement de 1.000 euros le 03/12/2018.Peu après il me dit qu'il y a un problème avec le transporteur qu'il avait missionné pour la livraison. Il m'envoie alors les coordonnées de ce dernier, à qui je demande des explications. Ce dernier fait un laïus comme quoi il n'a pas été réglé de sa prestation et qu'il ne peut effectuer la livraison. Tout ceci pour gagner du temps afin de clôturer le compte en banque je pense. Ensuite plus de contact possible, ni du vendeur, ni du transporteur. Après coup, l'arnaque parait tellement facile que je me suis demandé comment je suis tombé dedans. J'ai trouvé suite à des recherches une adresse sur un forum qu'une personne plébiscitait car c'est grâce à cette adresse que son arnaqueur a été arrêté. J’ai donc pris contact avec ce dernier qui m’orienta. Je vous rassure que mes escrocs ont été retrouvé grâce aux informations que je détenais et j’ai été remboursé. Alors je vous conte donc mon histoire pour que vous sachiez qui contacter si vous êtes dans le même cas que moi.

    Adresses mails : unite-police-investigations-cybercriminalite@outlook.fr / unite.police.investigations@gmail.com

    RépondreSupprimer
  4. Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Organisme International de Répression Contre la Cybercriminalité (OIRCC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une vaste campagne d’arrestation des escrocs est initiée par les services compétents au début du second semestre de cette année afin que les victimes soient remboursées pour une fin d’année apaisée. Alors nous exhortons toutes les victimes de différentes sortes d’arnaque qui ont des preuves probantes à nous contacter pour déposer plainte. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
    MAILS : brigade_signal_arnaque@outlook.fr / brigade_signal_arnaque@europe.com


    RépondreSupprimer
  5. Je suis victime d’une arnaque de rencontre et une personne ayant venu a mon aide suivez mon témoignage

    Emails : interpol.victimearnaque@gmail.com

    je me prénomme Marie Carmen j’ai été victime d’arnaque de rencontre en Afrique au prix de 30.000€
    c’était un homme au nom de Michel montagnier que j’ai rencontrer sur internet sur Darling.fr. Nous avons sympathiser via skype, via whatsapp puis quelques temps après il m’a dit qu’il se rendait en afrique pour le travail car il travaillait dans l’immobilier, on a toujours garder contact au point où je suis tombé amoureuse de ce dernier et lui aussi, après deux semaines passées dans ce pays en Afrique il ma demandé de lui donner la somme de 5000€ car sa voiture de location était une voiture volé et on l’avait appréhendé avec de l’or il avait besoin de cette somme que je lui ai versé, la semaine d’après il venait de se faire agresser il lui fallait encore de l’argent et encore jusqu’à se que je sois totalement ruinée et je me suis rendu conte que c’était de l’arnaque puisse qu’il n’arrivait jamais en France car a chaque fois il rejetait le voyage. j’étais abattu, déboussolée, je n’avais plus goût à la vie car tout mes proches m’en voulaient. Dès lors j’ai fait la connaissance d’un inspecteur de police monsieur Jean Lambert qui est un agent de la police Interpol, grâce a une amie, et il m’a beaucoup aider a mettre la main sur ses individus mal intentionné et j’ai eu confiance en moi même puis j’ai été remboursé de toutes mes pertes avec un dédommagement parce qu’il a usé de son pouvoir en étant en collaboration avec d’autres pays.Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d’une : grosse somme d’argent, d’achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte PayPal, de fausses histoire d’amour pour soutirer de l’argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie etc….., si vous le contacté, il trouvera facilement vos escroc et une fois qu’ils seront arrêtés, vous serez rembourser de tous vos frais suivi des frais de dédommagement ou n’importe quelle organisation contribuant à l’insécurité sur votre territoire via Internet quelques soit veuillez contacter l’inspecteur monsieur Jean Lambert sur son adresse mail suivant ils pourront vous aidez alors je vous donne leur adresse afin que justice vous soit rendu. je vous rassure qu’ils ont été vraiment intelligent et aussi efficace .

    Emails : interpol.victimearnaque@gmail.com

    Cordialement a vous Mme Marie Carmen

    RépondreSupprimer
  6. Selon un rapport du groupe américain de sécurité informatique publié en avril 2014 cité par l’AFP, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et la Suisse ont été les pays les plus touchés par la cybercriminalité. Les cybercriminels tirent avantage des vulnérabilités liées aux logiciels, aux matériels et aux comportements humains en ligne. Ils cherchent, entre autres, à usurper les renseignements personnels et commerciaux en recourant à la fraude et à l’extorsion. Les cybercriminels qui ciblent les pays de l’Europe mènent leurs activités à l’échelle mondiale, souvent depuis des zones hors d’atteinte des organismes européens d’application de la loi. En phase de la Stratégie internationale de cybersécurité, le gouvernement français crée l’Unité Nationale de Coordination de la Lutte Contre la Cybercriminalité (UNCLCC). Cette unité a pour rôle d’assurer la coordination des enquêtes sur les dossiers de cybercriminalité en France, de collaborer avec des partenaires à l’échelle internationale surtout en Afrique. Elle permet également aux citoyens français et aux entreprises de signaler les cybercrimes grâce au Centre Antifraude qui est sous la direction du Ministère Public. Les techniciens en criminalistique sont affectés dans toutes les Brigades Départementales de Renseignements et d’Investigations Judiciaires (BDRIJ). Ces techniciens en collaboration avec les gendarmes doivent s’adapter à l’évolution rapide des dossiers de cybercriminalité et des délits informatiques. Si vos comptes bancaires ou vos cartes de crédit font l’objet d’un cybercrime, ou que vous faites l’objet d’une quelconque arnaque, alors n’hésitez pas à déposer une plainte en ligne à la BDRIJ et prenez soin de conserver le numéro du rapport pour référence ultérieure.
    Adresses : brigadesdepartementales@gmail.com / unclcc-bdrij@outlook.fr
    NB : Dès que vous les contactez, ils vous redirigeront vers les adresses professionnelles afin que les échanges soient sécurisés.

    RépondreSupprimer
  7. bonjour, moi aussi j’ai été arnaqué de plus de 878.000 €, je l’ai rencontré sur Meetic un site de rencontres, il est parti soi-disant en Côte-d’Ivoire à Abidjan pour travailler (photographe), il vit dans un hôtel, et bien sûr il s’est fait agressé en sortant de cet hôtel, plus d’argent, plus de papiers, plus cartes bancaires, donc je l’ai envoyé plus de 10.000 euros plusieurs fois pour qu’il puisse rentrer en France, mais il avait toujours une bonne excuse pour ne pas rentrer, et il prend plusieurs personnalités (noms, villes), il est toujours sur Meetic, maintenant je sais le reconnaitre et je ferais attention maintenant,J’ai senti l’arnaque et je lui ai dit que c’est de l’arnaque. Il m’a appelé jusqu’à 10 fois la même nuit pour pleurer au téléphone me disant qu’il était amoureux de moi et qu’il ne pouvait pas croire que je le traitais ainsi, lui qui croyait en Dieu, comment pouvais-je le traiter d’escroc sans scrupules. Les appels continuaient jour et nuit, tantôt d’un soit disant médecin, Armel Leroy, une autre fois d’une personne de la banque etc...C’est alors que j’ai téléphoné à Interpol de France Lyon pour faire une plainte,mais heureusement j’ai expliqué ce problème a Interpol de Lyon qui ma fait prendre contact avec un Inspecteur Général de police Interpol qui depuis l’Afrique qui coordonnais des actions avec l’interpole de la France Lyon et le regroupement du CEDEAO pour un remboursement immédiat. Et grâce à lui on ma remboursé la totalité de mes 878.000€ qu’on m’avait arnaquer y suivi des frais de dédommagements d'une somme de 50.000€ , J’ai bien eu de la chance car j’ai échappée belle a cette crise. À partir de ce instant j’ai dès lors reprise confiance en moi et ne cherche plus d’embrouille sur les sites de rencontre parce qu’il n’y a pas de vérité en tout çà.
    Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d’une : grosse somme d’argent, d’achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte,paypal, de fausses histoire d’amour pour soutirer de l’argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie etc....., si vous le contacté, il trouvera facilement vos escrocs grâce a un système GPS WALO WALO et une fois qu’ils seront arrêtés grâce a leur systeme WALO WALO car j’ai suivi vraiment leurs instructions et sa a marché pour moi .Je remercie beaucoup LE LIEUTENANT DE POLICE MR GEORGES MÜLLER sans lui je serais sans doute à la rue car j’avais épuisée toutes mes économies pour ses voleurs . Pour touts ceux ou celles qui ont été dans le même cas comme moi voici l’adresse émail du LIEUTENANT DE POLICE MR GEORGES MÜLLER.

    E mails : lieutenant.georges.muller@outlook.fr

    Sa stratégie est très bonne.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.